PAZZINI Giampaolo : biographie, palmarès et carrière de Pazzini - Calciomio.fr

Pazzini Gianpaolo

Pazzini

Pazzini

11

CLUB
Poste

Naissance
Taille

Né à
Pays

Milan AC
Buteur

02 Août 1984
1m80

Pescia
Italie Italie

14
commentaires
sur le forum

Giampaolo Pazzini est un attaquant racé, un buteur, un renard des surfaces, difficile à marquer, il a un sens du but inné et une très bonne finition, Pazzini a pour point fort son jeu de tête, il demande donc à être servi par des centres pour être efficace.

Giampaolo Pazzini débute au sein du club de Margine Coperta avant de rapidement passer dans les rangs de l’Atalanta. Il joue dans les équipes de jeunes aux côtés de son ami, Riccardo Montolivo, et débute sa carrière professionnelle en Serie B en 2003/04, disputant 39 matches et inscrivant 9 buts, l’équipe nerazzurra rejoint alors la Serie A mais dès l’été 2003, Pazzini gagne son premier trophée, le championnat d’Europe des – de 19 ans ! Il fait alors ses débuts chez les grands, mais il file quelques mois plus tard à la Fiorentina pour 7 millions d’€. Après six premiers mois honorables, il a des difficultés à s’imposer dans le système de jeu viola, construit autour d’une seule pointe (Luca Toni) et Pazzini se retrouve à jouer en alternance avec Bojinov en tant qu’attaquant de soutien. Il inscrira 5 buts au cours de cette saison là mais est récompensé en 2006 par l’Oscar del Calcio du meilleur jeune de la saison 2004/05. La saison suivante, en 2006/07, après un doublé en Coupe « Il Pazzo » de son surnom, se blesse lors d’une rencontre avec les espoirs italiens et revient deux mois plus tard, en signant un doublé face à son club formateur, l’Atalanta. On pense alors que Pazzini est lancé mais il se trouve régulièrement sur le banc de touche même si en fin de saison, il semble désigné comme le successeur de Luca Toni. En effet, en étudiant ses statistiques, on se rend compte qu’il a inscrit sept buts au cours des neufs rencontres qu’il a débutées comme titulaire. Cette même saison, Pazzini entre dans l’histoire devenant le premier buteur de l’histoire du nouveau Wembley lors d’un match avec les espoirs, il inscrira par ailleurs un triplé.

En 2007/08, le club viola décide de lui donner sa chance mais au final il n’inscrira que 12 buts dont 9 en Serie A, un total qui n’a rien d’extraordinaire, raison pour laquelle le club florentin décide de recruter Alberto Gilardino durant l’été 2008. Pazzini est ainsi barré par le duo Mutu/Gilardino et se retrouve de nouveau régulièrement sur le banc de touche, ne supportant plus la situation et ayant besoin de jouer, il décide de quitter Florence et rejoint la Gênes blucerchiata, la Sampdoria pour 9 Millions d’€. Là-bas il va définitivement exploser, inscrivant 11 buts en une demi-saison et faisant ses débuts avec la Nazionale (agrémenté d’un but !) contre le Monténégro, Pazzini confirme la saison suivante inscrivant 19 buts dont beaucoup décisifs pour la qualification de la Sampdoria à la Champions League. Il décrochera ainsi une place parmi les 23 italiens retenus pour disputer le Mondial 2010. Si Pazzini continue sur sa lancée, la Sampdoria se fait éliminer dès les premiers tours et ses dirigeants excluent son compère en attaque Cassano. C’est de façon inattendue qu’il est vendu à l’Inter en janvier 2011 pour 12 Millions d’€ + Biabiany. Avec les nerazzurri il marque un doublé et obtient un pénalty dès son premier match contre Palermo, il continuera de planter régulièrement et remporte même son premier trophée, avec la Coupe d’Italie.

Cela dit la saison de la confirmation sera compliquée, barré par un Milito de retour en forme, Pazzini loupe pratiquement tout ce qu’il entreprend et subit également la difficile saison des nerazzurri. Il perd également sa place en Nazionale va pas à l’Euro. Écarté par les dirigeants interistes lors de l’intersaison 2012, il se relance au Milan AC dans un échange avec Cassano. Ce sera un excellent choix, puisqu’il frappe pas moins de 15 fois en championnat alors qu’il n’est pas toujours aligné titulaire. L’arrivée de Balotelli lui complique la tâche et son temps de jeu diminue drastiquement.

Palmarès de Gianpaolo Pazzini

1 Coupe d'Italie2010-11 (Inter)
1 Euro U192003 (Italie)

Historique de Pazzini

SaisonClubPaysDivisionMatchs ChampionnatButs Championnat
2003/2004AtalantaB399
2004/2005AtalantaA123
2004/2005FiorentinaA143
2005/2006FiorentinaA275
2006/2007FiorentinaA247
2007/2008FiorentinaA319
2008/2009FiorentinaA121
2008/2009Sampdoria (jan)A1911
2009/2010SampdoriaA3719
2010/2011SampdoriaA196
2010/2011Inter Milan (jan)A1711
2011/2012Inter MilanA335
2012/2013Milan ACA3015
2013/2014Milan ACA182
TOTAL332106

Commentez


Fil info du calcio

RSS

09h33  PRESSE Les unes du 25 Avril 2015

09h00  A LA UNE Calciomio fête ses sept ans !

24/04  Les notes de la Fiorentina face au Dynamo Kiev

24/04  PRESSE Les unes du 24 Avril 2015

23/04  PRESSE Les unes du 23 Avril 2015

22/04  L’unique Monaco-Juventus

22/04  PRESSE Les unes du 22 Avril 2015

21/04  PRESSE Les unes du 21 Avril 2015

20/04  PRESSE Les unes du 20 Avril 2015

19/04  Mancini veut son derby et le fait savoir à son équipe !

19/04  VIDEO La dernière victoire du Milan chez l’Inter

19/04  Les notes de la Lazio face à la Juventus

19/04  Les notes de la Juventus face à la Lazio

19/04  PRESSE Les unes du 19 Avril 2015

18/04  VIDEO La dernière victoire de la Lazio chez la Juventus

18/04  PRESSE Les unes du 18 avril 2015

17/04  Les notes du Napoli face à Wolfsburg

17/04  Les notes de la Fiorentina face au Dynamo Kiev

17/04  PRESSE Les unes du 17 Avril 2015

16/04  PRESSE Les unes du 16 Avril 2015

15/04  Marco Parolo, l’ombre lui va si bien

15/04  PRESSE Les unes du 15 Avril 2015

14/04  Palacio, un retour inattendu

14/04  VIDEO Le Juventus-Monaco de 1998

14/04  A LA UNE Juventus-Monaco : attention au piège

14/04  PRESSE Les unes du 14 Avril 2015

13/04  PRESSE Les unes du 13 Avril 2015

12/04  Pioli savoure sa revanche

12/04  VIDEO La bicyclette de Baptista contre le Torino

12/04  VIDEO L’importante victoire du Milan contre la Sampdoria en 1999

12/04  PRESSE Les unes du 12 avril 2015

11/04  Podolski, être champion du monde ne fait pas tout

11/04  Parma entre orgueil et galères

11/04  PRESSE Les unes du 11 avril 2015

10/04  Luca Toni, buteur éternel

10/04  Tiens, revoilà Matri !

10/04  A LA UNE Jérémy Ménez, acrobate et canonnier

10/04  PRESSE Les unes du 10 Avril 2015

9/04  A LA UNE Lazio et Juventus pour finir en apothéose

9/04  PRESSE Les unes du 9 Avril 2015

Jouer foot
SONDAGE

Votez