Olympiakos-Juventus : l’avant-match

Après une victoire ultra importante face au Napoli, la Juventus se déplace à nouveau chez un adversaire hostile. L'Olympiakos. Une équipe difficile à manœuvrer d'autant plus chez elle, les bianconeri vont devoir batailler dur pour rentrer à Turin qualification en poche.

Par Louis Megel publié le 05 Déc 2017

C’est on ne peut plus clair. La Juve doit l’emporter si elle veut s’éviter une soirée des plus stressantes, car en effet, en cas de victoire du Sporting face au Barça et d’un résultat autre qu’une victoire, les joueurs d’Allegri pourraient se voir éliminés prématurément de la compétition.  L’Olympiakos est deuxième de son championnat tandis qu’en Champions League ils sont bons derniers du groupe avec un petit point récolté à domicile face au Barça. La vieille dame quant à elle vient d’obtenir un succès ultra important au San Paolo de Naples qui lui permet de recoller au peloton de tête. Une Juve en confiance donc ?

Olympiakos (4-2-3-1)

Une équipe semblable à celle du match aller, mais qui compte tout de même 3 changements. Un onze proche du onze type hormis Elabdellaoui qui va vraisemblablement remplacer Figueiras.

Proto

Koutris-Engels-Nikolau-Elabdellaoui

Ofoe-Romao

Seba-Fortounis-Pardo

Djurdjevic

 

Juventus (3-4-2-1)

Le grand coup dur c’est bien évidemment l’absence de Giorgio Chiellini victime d’une gastro l’obligeant à déclarer forfait pour ce match crucial. Barzagli aurait l’avantage sur Rugani pour accompagner Benatia dans l’axe. Hormis Chiellini, c’est Buffon et Pjanic qui sont très incertains.

Szczesny

Barzagli-Benatia-Rugani

Cuadrado-Matuidi-Khedira-Sandro

Dybala-Costa

Higuain 

Les dernières news

Quant à l’incertitude de Miralem Pjanic, Max Allegri aurait du coup quelques hésitations sur son onze titulaire. Si Mire venait à être opérationnel, le coach toscan se dirigerait davantage vers un 4-3-2-1 ou un 4-2-3-1 où De Sciglio devrait démarrer à droite.

Que d’interrogations tactiques, sur le banc grec Lemonis hésiterait lui aussi entre la formation affichée plutôt et un 4-3-3 avec du coup Gilet au milieu plutôt que Fortounis. À suivre…

Allegri l’a confirmé en conférence de presse, il ne faudra pas regarder ce qu’il se passe à Barcelone et jouer absolument la gagne. Le destin est entre les mains des bianconeri.

La Juventus s’est déplacée 3 fois à l’Olympiakos depuis 1999. Bilan ? 2 victoires 1 défaite.

 

Louis Megel



Commentaires




Lire aussi

Calciomio est le premier site d'information sur le calcio et le foot italien.