Novembre 2017 : Le baromètre des sélectionnables italiens

Après le fiasco italien en barrages de la Coupe du Monde 2018, la Nazionale doit repartir et se reconstruire, aujourd'hui orpheline de tous les champions du monde 2006. Retour sur les (contre-)performances des sélectionnables italiens au mois de novembre.

Par Paolo Del Vecchio publié le 05 Déc 2017

Les +

Cristante

On le pensait définitivement perdu lors de son passage au Benfica mais l’Atalanta a misé sur lui après une saison passée entre Palermo et Pescara, et quelle réussite ! Il fait le job au milieu de terrain et se transforme régulièrement en buteur pour les nerazzurri. L’ancien milaniste de seulement 22 ans est une vraie valeur ajoutée pour le club de Bergamo. On imagine encore une belle marge de progression et certains grands clubs sont déjà positionnés pour le recruter. On lui souhaite de continuer ainsi…

El Shaarawy

Il poursuit sa belle saison. L’un des seuls à mettre les suédois en difficulté lors du barrage bien qu’il n’ait joué que très peu sur la double confrontation, il est l’un des hommes forts de Di Francesco ces temps-ci à l’AS Roma. Buteur et passeur plutôt actif, il ne lui manque plus que la continuité qui lui a toujours fait défaut depuis le début de sa carrière. Un « pharaon » au top de sa forme ne serait pas de trop pour notre future Nazionale.

Candreva

Souvent moqué sur les réseaux sociaux, Antonio Candreva n’écoute que ses coachs, et à la lettre. Un soldat discipliné qui certes peut avoir du déchet dans son jeu mais reste finalement l’un des ailiers les plus décisifs du championnat. Deux passes décisives sur les deux derniers matchs, entre autre, ce n’est pas la critique reçues sur les réseaux sociaux qui perturberont l’interista.

Les –

Belotti

De retour de blessure tout début novembre, puis sorti en larmes de San Siro face à la Suède, puis auteur d’un pénalty manqué en championnat, il à retrouvé le chemin des filets en toute fin de mois face à Carpi en Coupe d’Italie. Mais que ce fût difficile… Tous ces évènements mis bout à bout l’ont certainement plombé, il doit retrouver le sourire et la joie de marquer régulièrement. Sa fameuse clause de départ à 100 millions d’euros semble aujourd’hui lointaine, on lui souhaite un retour au premier plan dès les prochaines semaines. Forza !

Bonucci

Son « non-sauvetage » en Europa League a fait le tour de la toile. Il tente de retrouver un niveau digne de ce nom et ça se voit, parfois. Disons qu’il est de moins en moins ridicule. Mais le chemin sera encore long pour retrouve un Leonardo « cannavaresque » comme celui qu’on a pu voir lors de l’Euro 2016. Il pourrait bénéficier du changement de coach au Milan, à voir ce que Gattuso réussira à faire de lui.

Paolo Del Vecchio

Rédacteur



Commentaires




Lire aussi

Calciomio est le premier site d'information sur le calcio et le foot italien.