Une nouvelle ère pour le Calcio ?

Investisseurs étrangers, nouveautés en Europe, Juventus dominatrice, jeunesse qui pousse, le football italien est en train de bousculer bon nombre de ses "traditions". Un vent nouveau se lève au moment ou le football passe un nouveau cap.

Par François Lerose publié le 03 Jan 2017

Serie A 2016-2017

L’explosion des droits TV en Angleterre, la percée des investisseurs chinois sur leurs terres et en Italie, les places qualificatives en Champions League, le déclin de l’Inter et du Milan AC. Des choses que l’on a l’habitude d’entendre à droite à gauche. Mais concrètement, dans tous ces événements, n’y aurait-il pas un début de renouveau pour le Calcio que certains disent encore en « déclin ».

La fin des dinosaures ?

Si dans les bureaux fédéraux et aux commandes de la sélection, ce sont toujours des plus âgés, comme Tavecchio ou encore Ventura sur le banc de la Nazionale, sur le pré, la donne est en train d’évoluer. Les stades vieillissants sont en train de se rénover et des projets sont toujours en cours pour de nouvelles enceintes. L’Udinese a inauguré la sienne en janvier dernier, l’AS Roma entre autres, devrait disposer de son nouveau stade pour la saison 2020-2021, tandis que les investisseurs chinois de l’Inter sont en train de sérieusement ré-envisager San Siro. Le problème des stades italiens en passe d’être traité ? Qu’en est-il de celui des joueurs ?

Joueurs trop vieux, stars qui délaissent le championnat ou qui viennent y finir leur jours, les termes dévalorisants fleurissaient ces derniers temps sur la Serie A. À juste titre ? Il est vrai que passer des années 90 avec les Ronaldo, Baggio, Maldini, Del Piero aux années 2010 a été compliqué. Une transition mal négociée qui a vu l’Italie s’engluer dans une politique de transferts douteuse pour la majorité des clubs. Si faire confiance aux étrangers aux niveaux inconnu qui sont évoqués avec des qualificatifs « pépites », « futurs Beckham » a été à la mode un temps, cela semble de moins en moins vrai. L’Atalanta en est le parfait exemple, cette saison dans la mise en avant des jeunes. Caldara, Gagliardini, Kessie. Locatelli, Romagnoli ou encore Donnarumma pour le Milan AC. Rugani pour la Juventus, Lombardi et Cataldi pour la Lazio, les jeunes (et prometteurs qui plus est) percent et les tifosi reprennent espoir quant à leur football national.

Une mise à niveau en coulisses et le retour de Milan ?

En coulisses aussi les choses bougent. Les 4 places qualificatives pour la Champions League attribuées à partir de la saison prochaine vont faire du bien au football italien et à l’attractivité de ses clubs. Reste désormais à connaitre le réel niveau de ceux qui vont y aller. Si l’AS Roma et le Napoli semblent progresser mais restent encore juste pour aller titiller le top 8 européen, ce sont les deux Milan qui questionnent. Le Milan AC et l’Inter, constamments en transition ces 4 dernières années, semblent enfin voir le bout du tunnel.

Les Rossoneri en sont au début avec une vente aux investisseurs chinois qui semble se conclure enfin. Berlusconi devrait quitter son amour de toujours avec une Supercoupe acquise aux tirs au but en décembre dernier. Le symbole d’une ère qui s’achève et d’une autre est sur le point de débuter. L’Inter quant à elle a remis ses comptes à flots sous Thohir et bénéficie de l’arrivée du SCG (Suning Group) pour renforcer ses capitaux et enfin sortir d’un Fair Play Financier cannibalisant et handicapant. Dès l’été prochain, l’équipe de Pioli pourra se libérer de ces contraintes. Un retour au premier plan de l’Italie passe forcément par le retour des deux clubs milanais au plus haut niveau. La Juventus aura bientôt ses deux rivaux historiques au plus haut niveau, le tout avec des capitaux nouveaux et des jeunes italiens qui percent ? C’est tout le mal qu’on souhaite au Calcio. Alors oui, ce n’est plus celui qu’on a connu dans les années 80 ou 90 mais bon, c’était sans doute inévitable. Tant que les valeurs restent et qu’il y a des personnes pour les rappeler, l’esprit Calcio ne mourra pas, mais le foot italien continuera tel le phoenix, de renaitre de ses cendres. Si le déclin n’était qu’une stagnation en réalité, le temps est désormais à la progression.

François Lerose

Rédacteur en Chef



Commentaires




Lire aussi

Calciomio est le premier site d'information sur le calcio et le foot italien.