Le Napoli n’aime pas la formation

Le Napoli s'impose depuis quelques années comme une des nouvelles places fortes du football italien et cela grâce à la gestion exemplaire du président De Laurentiis. Une gestion qui peut toutefois être critiquée sur un point bien précis : le manque de joueurs formés au club et qui parviennent à atteindre l’équipe première. En effet, mis à part Insigne, il n’y a aucun Napolitain dans l’équipe type du Napoli. Pourtant la ville de Naples et sa région semblent être un vivier fertile de joueurs de talent.

Par Julien Latona publié le 30 Sep 2016

Napoli

La Campanie, une terre de talent.

Montella, Di Natale, Quagliarella, Immobile, tous ces joueurs sont connus pour avoir fait une grande carrière ou fait partie de la Nazionale, Mandragora et surtout Donnarumma suivent leurs traces. Ils ont surtout deux points communs : tous sont nés à Naples ou dans sa région mais aucun n’a été formé dans cette ville. Seul Quagliarella aura joué au Napoli mais bien plus tard dans sa carrière. Un nombre d’exemples aussi important questionne forcement. Quelles sont les causes qui font qu’autant de talents locaux échappent au radar du Napoli ?

Plusieurs causes, tout d’abord les difficultés qui ont touchées le club avant l’arrivée de De Laaurentiis et sa descente jusqu’en Serie C. A cette époque les jeunes joueurs napolitains préfèrent tenter leur chance ailleurs. Il y a aussi les carences du Napoli concernant la détection. Montella et Di Natale ont tous deux été repérés par l’Empoli alors qu’ils jouaient pour le petit club de Castello di Cisterna en banlieue de Naples. En effet, l’Empoli a des accords avec ce petit club alors que le Napoli n’en a aucun. Mais la principale raison de ce phénomène semble être le manque de volonté du club. Même si De Laurenttis promet quelque fois un Napoli plus local, rien ne semble être fait dans ce sens. Les dirigeants cherchent plutôt à ramener de jeunes pépites étrangères qui généreront des plus-values.

Vers un changement de cap ?

De nombreuses voix dans le paysage du football italien mettent en avant le nombre trop important d’étrangers moyens/mauvais en Serie A. Tavecchio, le Président de la fédération, essaye de mettre en place des réformes visant les clubs à investir sur leurs jeunes. Cela pourra-t- il avoir un effet et faire en sorte que les futurs talents de Campanie foulent les pelouses du San Paolo ? Rien n’est moins sûr. En effet, malgré les belles paroles du Président à propos de la formation, les moyens dédiés aux équipes de jeunes du Napoli restent faible. L’équipe primavera ne disposant même pas de son propre terrain d’entrainement.

Pendant le mercato estival, avec notamment les arrivés des deux jeunes pépites Rog et Diawara pour des sommes importantes, le club confirme encore une fois de plus que le développement de jeunes issus de son centre de formation est tout sauf une priorité. Le président De Laurentiis contrairement aux fans ne semble pas séduit par l’idée de voir apparaître de nouveaux Insigne qui pourraient pourtant devenir comme lui des symboles pour les jeunes footballeurs napolitains. Tout ça au profit des autres pensionnaires de Serie A qui vont pouvoir continuer de venir se servir allégrement dans le réservoir de talents que représente l’agglomération napolitaine.

Julien Latona



Commentaires




Lire aussi

Calciomio est le premier site d'information sur le calcio et le foot italien.