Les meilleurs joueurs de l’Inter : 8ème

Depuis 1990 l'Inter a vu passer des hommes qui ont marqué son histoire, l'occasion pour Calciomio de faire un Top 30 des meilleurs joueurs du club sur cette période. Au programme, frissons, nostalgie et amour du Calcio.

Par Pierrick Dujardin publié le 18 Juin 2017

Ces dernières années, l’Inter a eu la chance d’avoir de grands gardiens, l’un d’entre eux étant même considéré comme l’un des meilleurs du Calcio. Le 28 Avril 1960, un Italien parmi tant d’autres naît du côté de Milan ; Son nom: Walter Zenga. Qui aurait pu prévoir que ce garçon serait l’un des portiers les plus impressionnants de sa génération? Interiste de coeur, le jeune Zenga connaîtra ses premiers frissons quand Italo Galbiato, alors entraineur des jeunes du centre de formation intériste, lui permettra de jouer avec ces derniers à la fin des années 1970. Par la suite, Zenga va tranquillement parfaire son niveau de jeu dans les divisions inférieures. Après 67 rencontres et un titre de champion de Serie C avec Sambenedettese, l’heure était venue pour l’Italien de s’imposer parmi l’élite. En 1982, Zenga retourne à l’Inter pour assurer un rôle de doublure. Pourtant, entre le statut de remplaçant et celui de l’un des meilleurs gardiens de l’histoire du football italien, le Milanais nous a montré qu’il n’y avait qu’un pas…

Le phénomène « Spiderman« 

Remplaçant dès son arrivée, ses quelques rencontres disputées en Coppa vont permettre à Walter Zenga de s’illustrer auprès des tifosi. Lors de sa deuxième saison avec l’Inter, le départ du gardien Ivano Bordon sera synonyme de consécration. Joueur attachant à la détente vertigineuse, ce gardien va devenir un homme clé des Nerazzurri pendant ses 12 saisons passées au club. Imprenable et imposant, celui que les tifosi nommeront « Spiderman », aussi bien pour ses réflexes que pour son aura, va atteindre des statistiques incroyables: avec 23 buts encaissées en championnat lors de sa deuxième saison, inutile de souligner son talent. Décisif en club, il n’aura aucun mal à être sélectionné avec la Nazionale et à jouer son premier match international face à la Grèce en 1986. D’ailleurs, il aura marqué la Coupe du Monde 1990 par ses 2 petits buts pris lors de la compétition ! De plus en plus reconnu, Zenga s’est distingué à de nombreuses reprises par ses arrêts capables de dérouter des joueurs comme Platini, ou bien sa hargne à l’image de sa confrontation avec l’arbitre lors du Derby della Madonnina de 1991. Homme de poigne et de coeur, le Nerazzurro avait toutes les qualités pour rendre heureux ses supporters.

Un joueur historique de l’Inter

Arborant fièrement ses couleurs tout au long de son parcours à Milan, Zenga a véritablement marqué l’histoire de l’Inter. Si le Calcio a connu des portiers prodigieux, rares sont ceux à avoir eu autant de récompenses individuelles. Après des performances plus réussies les unes que les autres, la saison 1986/1987, au cours de laquelle il n’encaissera que 16 buts en 29 matchs de Serie A, permettra au lombard de remporter le titre de meilleur joueur du championnat. Et cela ne va pas s’arrêter là: homme clé du retour de l’Inter sur la scène mondiale, Zenga va cette fois s’imposer au niveau international grâce à ses titres de meilleur gardien de football de l’année en 1989, 1990 et 1991 ; trois années durant lesquelles le portier de l’Inter va non seulement gagner le respect de tous, mais aussi remporter un Scudetto et la première Coupe de l’UEFA du club face à l’AS Roma en 1991. L’Inter ne peut que remercier ce gardien talentueux et qui, malgré la relève de joueurs confirmés tels que Gianluca Pagliuca ou Francesco Toldo, s’est fait une place dans l’histoire du club milanais. C’est pourquoi il est notre 8ème meilleur joueur de l’Inter depuis 1990.

Statistiques avec l’Inter

Matchs: 328

Scudetto: 1

Supercoppa: 1

Coupe de l’UEFA: 2

Meilleur joueur de Serie A: 1

Meilleur gardien de but mondial de l’année: 3

Pierrick Dujardin



Commentaires




Lire aussi

Calciomio est le premier site d'information sur le calcio et le foot italien.