Les meilleurs joueurs de l’Inter : 23ème

Depuis 1990 l'Inter a vu passer des hommes qui ont marqué son histoire, l'occasion pour Calciomio de faire un Top 30 des meilleurs joueurs du club sur cette période. Au programme, frissons, nostalgie et amour du Calcio.

Par François Lerose publié le 19 Mai 2017

Il y a des postes plus faciles que d’autres au football. Et il y a le poste ingrat. Celui de gardien de but. Quand il est occupé lors d’une période dorée, il est souvent le sauveur de la nation, le héros de l’équipe. Quand le club traverse une période de crise, ses efforts sont souvent vaincs et n’éclatent pas vraiment à la lumière, même si ses prestations sont monstrueuses la plupart du temps. C’est un peu l’histoire de Samir Handanovic. Gardien slovène qui transpire la Serie A. Passé par l’Udinese, il a rejoint l’Inter en 2012 pour succéder à une légende du club, Julio Cesar. Si le Brésilien a été le héros de tout un peuple, Samir Handanovic sera le dernier maillon entier d’une chaine qui s’est maintes fois brisée. Car en 5 saisons passées à l’Inter, il n’aura connu que la crise sportive.

L’Achille de l’équipe

Handanovic a ce profil de héros grec au destin tragique. Souvent décisif, remarquable et pourtant, il ne peut empêcher les naufrages répétés de son équipe au fil des saisons. Depuis qu’il est arrivé à l’Inter, il n’aura connu pour meilleur résultat qu’une 4ème place lors de l’exercice 2015/2016 sous les ordres de Mancini. Une 4ème place dont il sera le principal artisan tant ses performances ont marqué les esprits lors de la première partie de saison. Des sauvetages miraculeux, des réflexes inhumains et des parades incroyables, le Slovène, natif de Ljubljana, est en effet un protecteur de sa ligne de but. Ses arrêts contre le Torino et surtout sa parade kamikaze contre l’Atalanta l’année dernière restent dans les mémoires. Handanovic c’est aussi monsieur penalty, le gardien en activité qui en a arrêté le plus en Serie A (13 au total). Une aptitude qui n’est pas innée mais qui est le fruit d’un travail de préparation énorme. Et pourtant tous ces miracles ne servent qu’à sauver les apparences. Qui sait où serait l’Inter sans ses arrêts décisifs ? Lui qui a toujours rêvé de disputer la Champions League n’y a pas goûté pendant ses 5 années. Il pourrait alors quitter ce club à qui il a tout donné sans remords, avec le sentiment du devoir accompli mais avec le goût amer du « si les autres étaient à mon niveau … ». Mais ça il ne l’avouera jamais car en plus d’être excellent, Handanovic est un joueur discret, qui ne s’étale pas dans les médias malgré une sortie douteuse sur le niveau de l’équipe en début de saison où Zanetti l’avait renvoyé dans les cordes : « Il ferait mieux de s’entrainer à 100%« .

Si son niveau sur la ligne est excellent, Handanovic laissera quand même un sentiment mitigé auprès des supporters. Tantôt adulé, tantôt décrié, le géant slovène aura fait parfois preuve d’apathie sur les buts qu’il encaisse. La faute à une défense gruyère ? On ne sait pas. Ajoutons à cela un jeu au pied loin d’être excellent et la partition est pleine de taches. Des taches qui pourtant ne méritent pas d’être si visibles tant le garçon fait preuve de dévouement et de talent. Mais dans une période de crise sportive, on a souvent du mal à retenir du positif. Quoi qu’il en soit, les tifosi interistes n’oublieront certainement pas que pendant 5 ans, celui qui a tenu la baraque derrière, c’était lui. Et pour cette raison, Handanovic est notre 23ème meilleur joueur de l’Inter depuis 1990.

Statistiques avec l’Inter

Matchs : 193

 

François Lerose

Rédacteur en Chef



Commentaires




Lire aussi

Calciomio est le premier site d'information sur le calcio et le foot italien.