Les meilleurs joueurs de la Juventus : 16ème

Depuis 1990 la Juventus a vu passer des hommes qui ont marqué son histoire, l'occasion pour Calciomio de faire un Top 30 des meilleurs joueurs du club sur cette période. Au programme, frissons, nostalgie et amour du Calcio.

Par Louis Megel publié le 12 Août 2017

Après 10 ans de succès au Milan AC, Andrea Pirlo n’est pas prolongé par les Rossoneri, à 32 ans il est à la recherche d’un nouveau challenge après avoir remporté ce qui sera surement son dernier scudetto… C’était sans compter sur Antonio Conte et la Juventus. Libéré par Max Allegri, Conte voit alors en Pirlo le futur métronome de son jeu. Pourtant le champion du monde 2006 sort d’une saison où il n’a que très peu joué et le club turinois ne peut plus se permettre de prendre du retard et ne doit pas laisser filer les ténors du championnat. Pirlo sera sans contestation possible, une pièce maîtresse du renouveau bianconero.

Pirlo rajeunit, la vieille dame aussi

Pirlo quitte le champion en titre, le Milan AC, pour une Juve très mal en point qui ne prétend même plus au statut de concurrent sérieux au titre et encore moins d’outsider européen… « Crâmé », « fini », « trop vieux » voilà comment on parlait du grand Andrea Pirlo à ce moment. Mais en immense champion qu’il est il fit taire ses détracteurs dès sa première saison sous le maillot de la Vieille Dame puisqu’en effet, il remporte le scudetto en y disputant 37 matchs sur les 38. Mais ce n’est pas tout, le magicien termine la saison comme meilleur passeur du championnat avec 13 offrandes ce qui lui permet même d’être élu meilleur joueur du championnat cette saison. Un véritable renouveau pour Andrea qui voit naître en lui une seconde jeunesse.

Une histoire forte en émotion

Pirlo ne s’arrêtera pas à ça, il continuera à faire prospérer le succès juventino sur la botte en l’accompagnant à gagner 3 autres scudetti. Il continue sa promenade remportant 2 autres fois le titre de meilleur joueur de Serie A. Quelques coups francs magistraux, le but de la victoire dans le derby, une régulation du jeu optimale, le numéro 21 fait grandir la Juve et rayonne dans le coeur du jeu bianconero. Mais sur la scène européenne la reconnaissance vient timidement malgré un quart de finale de Champions League et une demi finale d’Europa League, les tifosi retiennent aussi l’élimination en phase de poule lors de la saison 2013-2014. Ironie du sort, pour que la Juve et Pirlo soit à nouveau des géants européens il faut l’arrivée de celui qui l’avait mis à la porte quelques saisons plus tôt. En effet lors de son seul exercice sous Allegri, Pirlo accède à une finale de Champions League. Malheureusement pour lui, et pour les Bianconeri Pirlo ne réussira pas à briser la malédiction de la coupe aux grandes oreilles. Malgré son expérience et le fait qu’il l’ait déjà gagnée, Pirlo avait réellement envie d’offrir ce trophée à ceux qui ont cru en lui et l’ont remis en haut de l’affiche. Finalement cette belle histoire se terminera à Berlin, après cette énième désillusion pour la Juve, sur un gros chagrin. Les larmes et la détresse du bel Andrea en guise d’au revoir prouve que l’amour entre Pirlo et les juventini est bel et bien fort et réciproque.

Palmarès avec la Juventus

164 matchs disputés

19 buts marqués

Scudetti : 4

Coppa Italia : 1

Supercoppa : 2

 

Louis Megel



Commentaires




Lire aussi

Calciomio est le premier site d'information sur le calcio et le foot italien.