Medel quitte l’Inter. Est-ce une bonne affaire ?

L'aventure de Gary Medel est finie à l'Inter. Le Chilien s'est engagé avec les Turcs de Besiktas contre 3M€ et laisse derrière lui des avis mitigés concernant le profit des Nerazzurri dans ce transfert. Entre sa place dans la hiérarchie et le montant de l’opération, beaucoup de questions se posent.

Par Nadhem Korbi publié le 12 Août 2017

Après 3 ans de mariage, l’heure est venue de changer d’air. C’était d’ailleurs prévu depuis le début de l’été pour le Pitbull interiste. Il n’a joué aucun match amical avec l’équipe et il n’a même pas été convoqué à la tournée asiatique des Nerazzurri (il était en vacances prolongées du fait de la Coupe des Confédérations). Avec aussi, l’arrivée de Valero et Vecino au milieu, le cercle est devenu très réduit et il fallait dégraisser. Malheureusement, c’est Medel qui est sacrifié mais son départ s’est réalisé dans des circonstances vagues. Vendu contre la médiocre somme de 3M€, on a l’impression que l’Inter voulait se débarrasser de lui alors qu’il n’avait ni un problème sportif ni extra-sportif avec le club. Au contraire, son attachement au maillot nerazzurro était incontestable.

L’Inter s’est-elle tirée une balle dans le pied ?

Tous les observateurs du championnat italien savent que Medel est limité sur le plan technique. Toutefois, le Chilien comble cette faiblesse avec une condition physique extraordinaire qui le rend infatigable sur le terrain. Parmi tous les milieux de terrain de l’Inter, il est le seul à avoir ce point fort. Sans oublier sa polyvalence. En effet, Medel peut évoluer dans l’axe central de la défense. Et il a prouvé plusieurs fois qu’il faisait l’affaire parfaitement. Avec le départ acté de Murillo, l’Inter se trouvera avec 3 arrières centraux, dont l’indisérable Ranocchia, à une semaine de la reprise. Le jeune Vanheusden, défenseur très prometteur de la Primavera, pourrait intégrer l’effectif de l’equipe A mais il manque cruellement d’expérience. L’Inter pouvait donc conserver Medel encore un an (son contrat expire en 2018). De toute façon, l’offre de Besiktas n’était guerre irrefusable même avec le pourcentage à la revente (pour un joueur de 30 ans !!) exigé par l’Inter dans la transaction.

Il était apprécié et il le restera

Medel est l’exemple parfait d’un joueur qui donne tout sur le terrain. Et les tifosi interistes aiment ce genre de joueurs. Ceux qui mouillent leur maillot jusqu’au coup de sifflet final. Son passage à l’Inter n’est pas parfait, certes. Toutefois, c’est dû en grande partie à la situation du club connue par tout le monde. Titulaire indiscutable pendant ces 3 saisons, il méritait une fin d’histoire beaucoup plus heureuse. Le Chilien est sans doute l’un des joueurs les plus appréciés de l’effectif nerazzurro de ces dernières années. Son sérieux, son investissement et son attachement au club sont devenus des qualités rares chez les joueurs de nos jours. Dans sa lettre d’adieu dédiée au public de l’Inter, il avoue clairement qu’il ne voulait pas quitter le club. Maintenant que c’est fait, les tifosi pourront se remémorer ses défauts oui, mais également de belles qualités. Au revoir et bonne chance !

Nadhem Korbi

Rédacteur



Commentaires




Lire aussi

Calciomio est le premier site d'information sur le calcio et le foot italien.