Les notes de l’AS Roma face au Milan AC

L'AS Roma s'impose 1 à 0 contre le Milan AC au stadio Olimpico au terme d'une rencontre assez moyenne, hachée et équilibrée. Les Giallorossi occupent seuls la deuxième place et reviennent à 4 points de la Juve avant le choc de samedi au Juventus Stadium. Seul point noir de la soirée : la blessure de Bruno Peres. Voici les notes des joueurs de la Roma ayant participé à la rencontre. Le barème est italien.

Par Jérome Perrin publié le 13 Déc 2016

AS Roma

Szczesny 6,5 : Il juge mal sa sortie face à Lapadula et concède un penalty évitable. En bon professionnel, il rattrape son erreur et repousse la tentative de Niang. Par la suite il rassure sa défense quand il le faut et capte bien les quelques tentatives lointaines de Suso puis de Locatelli.

Rudiger 7 : Il commence à trouver des repères à ce poste peu habituel pour lui de latéral droit. Il remporte haut la main son duel face à Niang, que l’on a quasiment pas vu. Pour l’apport offensif en revanche il faudra repasser même s’il délivre une magnifique balle de but à Dzeko.

Fazio 6,5 : Match appliqué et sérieux de l’Argentin.  Il coupe un grand nombre de trajectoires. Toujours précieux dans ses relances, il n’hésite pas à balancer lorsqu’il le faut. Trop court en revanche sur l’ouverture de Bertolacci à l’origine du penalty milanais.

Manolas 6,5: Performance solide du défenseur central grec.  Il récupère une grande quantité de ballons et livre un beau duel face à Lapadula. Au final le Milan AC s’est procuré peu d’occasions. Son côté teigneux, pour ne pas dire agaçant, est une source d’énervement pour ses adversaires.

Emerson 6 : Partition en deux temps pour le Brésilien. Une première mi-temps très intéressante, dans le prolongement de son match contre la Lazio, au cours de laquelle il défend bien et combine de façon judicieuse avec Perotti en phase offensive. Moins convaincant en deuxième période au cours de laquelle on l’a peu vu à l’oeuvre. Cela coïncide avec le passage à droite de Perotti.

Bruno Peres 6 : Il fait une bonne entame de match. Actif, il semblait mieux disposé que lors de son dernier match. Sa sortie sur blessure à la 41ème minute est une bien mauvaise nouvelle pour une équipe déjà décimée. Remplacé par El Shaarawy. 

Stootman 6 : Prestation sérieuse du milieu néerlandais, qui n’hésite pas à défendre et à descendre très bas pour récupérer les ballons. De bons replis à son actif. A noter sa bonne entente technique avec Nainggolan, avec lequel il essaye souvent de combiner.

De Rossi 6,5 :  Il ne coupe pas la superbe transmission de Bertolacci à l’origine du penalty adverse. Le seul reproche qu’on peut lui faire sur ce match au cours duquel il a beaucoup ratissé et tenté de jouer vite vers l’avant. Temporise quand il le faut. Il est dans la lignée de ses dernières prestations.

Nainggolan 7 : La différence vient encore de lui, uniquement de lui ! Buteur sur une belle action individuelle, conclue d’un tir enroulé du gauche de l’extérieur de la surface. Il offre la victoire aux Giallorossi. Il s’arrache toujours, que ce soit à la récupération ou pour porter le danger dans le camp rossonero. Les superlatifs vont bientôt manquer pour qualifier son importance dans les rangs de la Louve.

Perotti 6 : Même constat que pour Emerson. Très bon début de match sur le côté gauche de l’attaque romaine. Il passe à droite après la sortie de Bruno Peres et n’a plus le même impact sur la rencontre, même s’il ne ménage pas ses efforts et ne compte pas les aller-retours dans son couloir. L’absence de Salah se fait cruellement sentir sur cette aile droite.

Dzeko 6 : On peut lui reprocher une certaine maladresse et des pertes de balles rageantes. Mais si l’on veut retenir le positif, on mettra en avant sa couverture de balle, son repli défensif, sa participation au jeu et sa combativité.  Au final il livre un beau duel à la charnière Paletta-Romagnoli.

 —————————————————————————————–

El Shaarawy 5,5 :  Il entre en jeu à la 41ème minute à la place de Bruno Peres, blessé. L’Italien nous montre (hélàs…) la raison pour laquelle il est remplaçant et ne parvient pas à devancer Perotti dans la hiérarchie.  Il ne se met pas ou peu en évidence, fait des mauvais choix et ne créé pas de différence. Un match à oublier.

Spalletti 6 : Son équipe remporte une rencontre très équilibrée sur un nouveau coup de génie de Nainggolan. Sans cela, on ne sentait pas les Giallorossi capables de faire la différence. Ses joueurs semblaient manquer d’idées. Il n’effectue pas de coaching, mais à sa décharge les solutions alternatives ne sont pas légion sur son banc.

Jérome Perrin

Rédacteur



Commentaires




Lire aussi

Calciomio est le premier site d'information sur le calcio et le foot italien.