Les notes de l’AS Roma face au FC Barcelone

L’AS Roma livre le match parfait contre le Barça et s’ouvre les portes des quarts de finale de la Champions League au terme d’une remontada épique. Voici les notes des héros romains. Le barème est italien

Par Herman Ahouande publié le 11 Avr 2018

Alisson 7 : Pas grand-chose à faire sur l’ensemble du match mais le portier brésilien est précieux dans ses interventions. Aucun but concédé pour lui en 5 rencontres à l’Olimpico.

Florenzi 7 : Cauchemar de Ter Stegen il y a trois ans, Sandrino n’a pas marqué ce soir mais est resté un danger pour les Blaugranas. Son apport dans les deux phases de jeu est salutaire. Le marathonien romain est resté fidèle à sa réputation.

Manolas 8 : le colosse grec a égalisé avec le but qu’il a inscrit contre son camp au match aller. Mais cette réalisation au profit de son équipe est d’autant plus importante qu’il scelle la remontada (ou la « rimonta » en italien) et assure la qualification pour les quarts de finale. Défensivement, Kostas a guidé l’arrière-garde en vrai patron.

Fazio 7 : Limiter Messi n’est jamais chose aisée mais le défenseur argentin a su parfaitement museler son capitaine en sélection ce soir. Son entente avec Manolas a permis de neutraliser l’un des tandems les plus redoutables d’Europe.

Juan Jesus 6,5 : le Barça avait son Messi mais c’est bien Jesus qui a été la vedette de la soirée au grand bonheur de la Louve. Le brésilien a su tirer son épingle du jeu en livrant une prestation correcte même si quelques empêtrements.

Nainggolan 7 : Absent au match aller, le Ninja a contribué à sa manière à la remontada version romaine. Combattif et généreux dans l’effort, le milieu belge a sans doute vécu sa plus belle soirée sous la tunique giallorossa. De quoi renforcer son envie de poursuivre l’aventure sur les bords du Tibre.

De Rossi 8 : La figure de proue de la Louve a pleinement assumé son statut, en démontrant son sens du leadership. C’est lui qui décide à nouveau d’ouvrir le bal, mais cette fois-ci en faveur de son équipe, grâce à une sublime passe en profondeur pour l’ouverture du score signée Dzeko. Il s’illustre ensuite en transformant avec sang froid le penalty pour le 2-0. Soirée magique pour le capitaine romain qui écrit l’une des plus belles pages de sa carrière en tant que Romanista.

Strootman 7 : Son surnom de ‘’la machine à laver’’ a repris du sens lors de cette rencontre. L’abnégation qu’il a montrée dans l’entrejeu a permis de désamorcer l’efficacité de Iniesta et ses partenaires.

Schick 6,5 : Son apport dans ce match est intéressant mais le but est devenu un trésor qu’il doit rechercher match après match. La qualification était néanmoins plus importante que les statistiques individuelles.

Dzeko 8 : ‘’Rester pour jouer des rencontres du genre’’ le choix est audacieux. C’est lui qui rend la mission moins ardue à la Louve grâce au but marqué au Camp Nou. Il pèse de tout son poids sur la défense catalane qu’il malmène de bout en bout. Auteur d’un but et d’un penalty provoqué, le Bosnien est aussi l’homme de cette historique qualification.

Kolarov 7 : Dans un rôle inédit d’ailier ce soir, Kolarov a mis son expérience au service du collectif romain. Considérez ses allers-retours dans le couloir gauche comme un voyage de négociation pour les demi-finales.

______________

Under 6,5 : Le prodige turc est revenu de blessure comme il en était parti : volontaire, vivace et technique, cette qualification est une étape importante de sa jeune carrière.

El Shaarawy 6 : le Faraone entre en jeu à un but près de la mission et frôle l’occasion d’inscrire ce fameux troisième but.

Di Francesco 8 : Quand on perd 4-1 contre le Barça à l’aller et qu’on a une 4e place à défendre en championnat, avec un derby à jouer le week-end suivant, on pourrait déposer les armes plus tôt que prévu. Mais l’entraineur de la Roma a opté pour l’audace et la défense de l’honneur, ce qui lui a permis de signer cette performance retentissante. Déjà vainqueur contre Valverde 3-0 (Sassuolo – Athletic Bilbao en Europa League) la saison dernière, le technicien italien a remporté le duel tactique et a su tirer le meilleur de son équipe à travers ses récentes déclarations. Un bilan européen plus que satisfaisante pour sa première saison, ce qui lui donne le droit de rêver plus grand et de faire rêver les supporters avec lui.

Herman Ahouande

Rédacteur



Commentaires




Lire aussi

Calciomio est le premier site d'information sur le calcio et le foot italien.