Les meilleurs joueurs de l’Inter : 24ème

Depuis 1990 l'Inter a vu passer des hommes qui ont marqué son histoire, l'occasion pour Calciomio de faire un Top 30 des meilleurs joueurs du club sur cette période. Au programme, frissons, nostalgie et amour du Calcio.

Par Matthieu Pianezze publié le 17 Mai 2017

A l’issue d’une énorme saison avec le Paris Saint Germain marquée par une victoire en Coupe des Coupes et une deuxième place en championnat, Youri dit le Snake Djorkaeff, dispute l’Euro 1996 avec l’équipe de France dans le rôle de principal atout offensif. L’arrêt Bosman entrant en piste, le facétieux Moratti président de l’Inter, veut faire de Djorkaeff sa recrue phare de l’été au nez et à la barbe d’un club comme le FC Barcelone. La somme déboursée de 38 millions d’euros est conséquente pour l’époque, et propulse le Snake, comme un joueur fondamental au sein d’un effectif regorgeant pourtant déjà de multiples stars.

Une adaptation réussie

Dans une Serie A du milieu des années 90, réputée comme étant le championnat le plus exigeant au monde, le natif de Lyon prend ses marques très rapidement et apporte sa touche technique dans un effectif dirigé par l’anglais Roy Hodgson. Pour sa première saison, il inscrit 17 buts toutes compétitions confondues, et permet à l’Inter de terminer sur le podium d’un championnat remporté par la Juventus. Il marque notamment ses premiers mois par un but d’anthologie face à l’AS Roma d’un retourné acrobatique qui figurera pour l’anecdote sur la carte d’abonnement des tifosi pour la saison suivante. Inventif et percutant dans son jeu il devient l’un des chouchous du Giuseppe Meazza et récolte rapidement un chant à son honneur. La défaite en finale de la coupe de l’UEFA aux tirs aux buts face à Schalke est quand même un énorme coup dur pour le joueur et le club qui aurait pu conclure de manière idyllique la première saison du Snake en terre lombarde.

Une Serie A qui se refuse, une coupe d’Europe au compteur

Avec son numéro 6 dans le dos il continue pendant deux saisons d’aligner les statistiques niveau buts bien aidé par le renfort du Fenomeno Ronaldo qui le relaie comme terminal offensif d’une équipe qui butte deux fois consécutivement en championnat face à la Juventus puis face au Milan AC dans une saison 98-99 décevante sur le plan collectif. Néanmoins sur la scène européenne, le Snake sort le venin, et va chercher avec son Inter, au Parc des Princes, face à la Lazio la coupe de l’UEFA après une campagne rondement menée. Installé comme en équipe de France dans un rôle de 9 et demi, sa science du jeu et du timing est un régal pour ses coéquipiers qui gravitent autour de lui. Notamment, un Ronaldo qui inscrira 31 buts cette saison là. Sa dernière saison en nerazzurro apparait en demi-teinte, avec une perte progressive de sa place de titulaire et des prestations en dent de scie. Sa préparation raccourcie suite au succès historique de la France au mondial 98 et sa difficulté à se remettre dans le rythme le pousseront de plus en plus vers la sortie. Le soutien affiché de son président Moratti ne sera pas suffisant, et Youri désormais trentenaire décide de mettre les voiles pour rejoindre à la surprise de tous le club allemand de Kaiserslautern.

Statistiques avec l’Inter

Matchs : 127

Buts : 39

Coupe de l’UEFA : 1

Matthieu Pianezze

Rédacteur



Commentaires




Lire aussi

Calciomio est le premier site d'information sur le calcio et le foot italien.