L’équipe type du mois de mars

Un mois de mars léger à cause de la trêve internationale. Suffisant en tout cas pour voir de belles choses et de nouvelles têtes. Place à la feuille de match, ses tops, ses flops, le tout dans un bon 4-3-3 qui ravira les petits comme les grands !

Par François Lerose publié le 05 Avr 2016

équipe typeGianluigi Buffon (Juventus, 2 clean sheets, 973 minutes d’invincibilité) : Un penalty face au Torino a stoppé sa légende, mais Gigi reste sur un mois quasiment parfait en dépassant sur ce mois de mars, la légende Sebastiano Rossi en terme d’invincibilité en Serie A. Indéboulonnable.

Faouzi Ghoulam (Napoli, 65% de duels gagnés, 1 passe décisive) : De plus en plus impressionnant, Faouzi impressionne sur son côté gauche au point de devenir la référence en Serie A (attention à Sandro quand même). Doté d’un potentiel monstre qu’il exprime pleinement face au Chievo, il prend du gallon au Napoli !

Miranda (Inter, 1 passe décisive, 8 actions défensives par match) : Si la solidité du début de saison n’est pas encore de retour, l’Inter semble sur la bonne voie, notamment grâce à son défenseur brésilien. Il est tout simplement l’homme le plus régulier de l’Inter depuis le début de saison.

Andrea Barzagli (Juventus, 1 but, 91% de passes réussies) : Propre dans le jeu, décisif derrière, sur ce mois de mars, Barzagli est également buteur, face à l’Atalanta, dans un match où rien ne semblait réussir aux bianconeri. En l’absence de Chiellini, c’est lui qui tient la baraque aux côtés de Bonucci et il le fait plutôt bien.

Alessandro Florenzi (AS Roma, 1 but, 7 actions defensives par match) : À droite, il ne semble pas avoir de rival depuis l’arrivée de Spalletti. Omniprésent en défense comme en attaque, il excelle sur tous les matchs et développe une polyvalence surprenante. L’Euro, c’est pour lui.

Paul Pogba (Juventus, 1 but, 2 passes décisives, 77% de passes réussies) : Fuoriclasse. Pogba redevient ce joueur indispensable au milieu de terrain bianconero. Capable de coups de génies, il sait frapper là où il faut, quand il le faut. Sa qualité technique fait la différence et mieux, il remporte le derby à lui tout seul. Du grand Pogba ce mois ci.

Jorginho (Napoli, 92% de passes réussies, 1 passe décisive) : Justesse, voici le qualificatif du mois de mars de Jorginho. Il joue juste, il trouve ses partenaires et en impose dans le milieu de terrain de Sarri. Toujours dans le coup pour une place dans le onze, il arrive enfin à se tailler la part du lion, devant son coéquipier Hamsik.

Luca Rigoni (Genoa, 3 matchs, 2 buts) : Le Genoa se donne de l’air avec deux victoires importantes sur ce mois de mars. Luca Rigoni n’y est pas pour rien. Auteur de 2 buts importants, quand il est bon, son équipe gagne. La touche exotique de ce onze, dominé par les grosses écuries.

Ivan Perisic (Inter, 3 buts, 1 passe décisive) : Sans doute vexé de notre article le qualifiant de « bidone » de ce mercato estival, l’ailier gauche de l’Inter a réalisé le mois parfait, sortant de sa torpeur et devenant une pièce maitresse du dispositif de Mancini. Dangereux en toute occasion, on comprend mieux le feuilleton de l’été pour l’avoir.

Gonzalo Higuain (Napoli, 4 buts, 1 passe décisive) : Bon bah pour changer, Gonzalo fait un mois parfait et domine même fin mars, le classement des buteurs européens. Le Napoli peut lui dire merci car sans lui, difficile de savoir s’ils seraient au coude à coude avec la Juventus.

Mohammed Salah (AS Roma, 2 buts, 2 passes décisives) : Sur la lancée de février, l’Égyptien continue d’exceller sur son côté. Un autre pour qui l’arrivée de Spalletti a fait du bien. 2 buts précieux contre la Fiorentina et des prestations de hauts vols qui coïncident souvent avec les trois points.

——————-

Remplaçants : Perin (Genoa), Koulibaly (Napoli), D’Ambrosio (Inter), Hamsik (Napoli), Nainggolan (AS Roma), Ljajic (Inter), Dybala (Juventus)

Massimiliano Allegri (Juventus, 3 victoires) : Difficile de gérer les matchs de Champions League et le championnat ? Rajoutons des blessures alors ! Qu’importe, Massimiliano fait le taf et trouve toujours la solution. Carton plein une nouvelle fois sur ce mois de mars pour un entraineur de plus en plus plébiscité.

Le Flop 3 du mois

Le duo Balotelli-Menez : Avec ces deux là, le Milan AC peut ouvrir un centre de redressement. L’un (Balotelli) gâche son talent et totalise 7 buts en 2 ans. L’autre (Ménez) ne veut pas rentrer en jeu parce que « il ne reste que 15 minutes ». Mihajlovic a bien des soucis. On compatit.

L’attaque de Palermo : Les soucis du Palermo n’en finissent plus de plomber la saison des rosanero. La stat qui tue ? 0,9 buts marqués par match. Voilà voilà, quoi dire de plus ?

Stevan Jovetic : Blessé, hors de forme, pas le premier choix. Les soucis de Jovetic reviennent. À l’Inter, il ne fait pas exception et c’est encore une saison tronquée en plus pour celui qui devait être le monsieur plus des nerazzurri. Fuoriclasse ? Mouais, fuori tout court plutôt.

 

François Lerose

Rédacteur en Chef



Commentaires




Lire aussi


Calciomio est le premier site d'information sur le calcio et le foot italien.