L’équipe type du mois de février

On entre (déjà) dans la dernière ligne droite. Les sprinteurs sont lancés, ceux qui sont partis trop vite marquent le pas et cela se voit dans l'équipe type ! Place à la feuille de match, ses tops, ses flops, le tout assaisonné d'un bon vieux 4-4-2 bien strict et rugueux qui fait la part belle aux travailleurs plutôt qu'aux attaquants !

Par François Lerose publié le 04 Mar 2016

équipe type


Gianluigi Buffon (Juventus, 5 matchs, 0 buts encaissés) : Des stats qui résument parfaitement la sérénité du gardien italien. Décisif dans les buts quand il le faut, il n’encaisse pas et participe pleinement au sprint lancé par ses coéquipiers. Il en faudra beaucoup pour le déloger d’ici la fin de la saison.

Ibrahima Mbaye (Bologna, 5 matchs, 9 actions défensives de moyenne) : Alors qu’il ne s’imposait pas dans le onze de son équipe, il est en ce mois de février indispensable à Donadoni. Solide et efficace, il n’a plus rien du latéral perdu qui errait sur le côté gauche interiste du temps de Mazzarri. Un mois plein d’avenir !

Leonardo Bonucci (Juventus, 1 but, 8 actions défensives de moyenne) : Il a loupé la volée du 3-2 face au Bayern, il réussit celle face à l’Inter pour donner l’avantage à son équipe. Impérial en défense, il apporte par tous les moyens. Le taulier de la défense en l’absence de Chiellini, c’est lui !

Kostas Manolas (AS Roma, 66% de duels gagnés, 7 actions défensives de moyenne) : L’AS Roma encaisse moins (3 buts en 5 matchs) c’est aussi grâce au très bon mois de son défenseur, décisif quand il le faut ! Et oui, il n’y a pas que les attaquants qui font gagner un match.

Luca Antonelli (Milan AC, 1 but, 65% de duels gagnés) : Symbole d’une sérénité retrouvée au Milan AC, l’arrière gauche rend une belle copie sur ce mois de février en s’offrant même le luxe de marquer ! Un beau retour au premier plan.

Diego Perotti (AS Roma, 1 but, 3 passes décisives) : On avait un doute sur sa capacité à passer un pallier dans un grand club, Perotti nous a donc fait mentir. À gauche et même en pointe dans le système de Spalletti, il fait ce qu’il veut et s’entend déjà à merveille avec ses coéquipiers.

Borja Valero (Fiorentina, 2 buts, 2 passes décisives) : La Fiorentina s’accroche corps et âme à sa troisième place et c’est en grande partie grâce à lui. Face à la panne de son buteur (Kalinic), Borja Valero prend les rênes d’une équipe qui décidément, n’en finit plus de surprendre son monde.

Claudio Marchisio (Juventus, 9 occasions crées, 85% de passes réussies) : La Juventus vole en Serie A et son métronome n’est pas étranger à ses bonnes performances. Précis, régulier et complet, Marchisio retrouve ses jambes depuis quelques temps maintenant. Il est donc logique de le voir apparaitre dans cette équipe type !

Mohamed Salah (AS Roma, 4 buts, 13 chances crées) : Depuis son retour de blessure, l’Égyptien n’avait plus montré de telles performances. Un tel mois de février est à marquer d’une pierre blanche. La méthode Spalletti lui réussit à lui aussi.

Stephan El Shaarawy (AS Roma, 10 tirs, 4 buts, 1 passe décisive) : Le retour au pays ça fait du bien ! El Shaarawy semble enfin émerger dans une saison qui ne lui aura pas été très bénéfique. Enfin bon, il arrive à la Roma, claque 4 buts dont deux superbes contre Frosinone et Empoli et emmène dans son sillage une Louve irrésistible. Gervinho c’est qui ?

Grégoire Defrel (Sassuolo, 4 buts, 5 tirs cadrés) : Il rafle la place de titulaire à Icardi, Berardi et Higuain grâce à un bon mois de février. Son repositionnement en pointe est à l’origine du regain de forme de Sassuolo. L’homme providentiel c’est lui.

—————————

Remplaçants : Donnarumma (Milan AC), Acerbi (Sassuolo), Koulibaly (Napoli), Pogba (Juventus), Bonaventura (Milan AC), Icardi (Inter), Berardi (Sassuolo)

Sinisa Mihajlovic (Milan AC, 3 victoires, 2 nuls) : Mihajlovic contre toute attente semble avoir trouvé la bonne formule pour mener son équipe vers l’Europe. Le Milan AC reste sur une série de 9 matchs sans défaites et montre de belles dispositions tout en trouvant stabilité et sérénité. Bravo Sinisa !

Le Flop 3 du mois

Miroslav Klose (4 matchs, 0 but) : Le meilleur buteur de l’histoire de la Coupe du Monde et champion du monde en titre n’a toujours pas marqué le moindre but en Serie A cette saison. Voilà voilà.

Samir Handanovic (8 buts encaissés, 5 matchs) : Gros coup de moins bien pour le héros du début de saison. Contre l’Hellas, il encaisse trois buts sans bouger d’un poil car il n’ose pas sortir. Mois à oublier pour Samir.

Antonio Floro Flores (0 titularisation, 0 but) : Il est parti de Sassuolo pour jouer plus au Chievo, résultat, il joue moins et il ne marque pas et ne se met pas en valeur. Dommage.

François Lerose

Rédacteur en Chef



Commentaires




Lire aussi


Calciomio est le premier site d'information sur le calcio et le foot italien.