L’équipe type du mois d’avril

Le mois d'avril a livré son verdict. Du regain de forme de l'Inter à la suspension d'Higuain, en passant par le sacre de la Juventus, il y en a des choses à dire. Place à l'équipe type, son schéma tactique et ses hommes forts dans un 3-4-3 une nouvelle fois très offensif.

Par François Lerose publié le 05 Mai 2016

équipe type

Emiliano Viviano (Sampdoria, 2 penalties arrêtés, 1 fois homme du match) : Le gardien de la Samp se montre sur ce mois d’avril. C’est simple il égale la série de penalties consécutifs arrêtés d’Handanovic (4) et porte sur ses épaules son équipe. L’heure de la révélation a enfin sonné ?

Ezequiel Munoz (Genoa, 4 matchs, 16 interceptions, 3 victoires de suite) : Le défenseur génois sauve son équipe à lui tout seul. Alors oui il ne marque pas de but, mais ses prestations de haute volée contre l’Inter, Sassuolo et Frosinone ont bien aidé son équipe à prendre des points importants. Chapeau.

Kostas Manolas (AS Roma, 1 but, 43 duels gagnés en avril) : Il est le défenseur qui a remporté le plus de duels ce mois ci. Sa forme en défense permet à la Roma de dérouler en attaque. En bonus, sa prestation XXL contre le Torino

Bostjan Cesar (Chievo, 14 interceptions, 0 défaites) : Symbole d’un mois quasi parfait pour son équipe, Cesar a dressé le muret et a offert des prestations de grande classe. Dommage qu’on ne l’ait pas vu à ce niveau plus souvent.

Lucas Digne (AS Roma, 1 but, 1 passe décisive, 5 actions défensives par match en moyenne) : Encore un bon mois pour le jeune français, qui profite des absences de Sandro ou de la baisse de forme d’un Goulham pour pointer le bout de son nez (sans mauvais jeu de mot) dans cette équipe du mois.

Marcelo Brozovic (Inter, 1 but, 1 passe décisive, 86% de passes réussies) : Si son rendement est parfois à nuancer, lorsqu’il sort de sa boite un geste de grande classe comme face au Napoli ou à l’Udinese, il est indispensable. Quand l’Inter gagne, en général, Marcelo n’y est pas pour rien.

Paul Pogba (Juventus, 2 buts, 3 passes décisves) : Pas un match sur ce mois d’avril où il n’a pas été décisif. Le milieu de la Juventus régale, comme son équipe et se montre une nouvelle fois indispensable. Deschamps ne devrait pas trop se poser de questions cet été. L’homme fort, c’est lui.

Bruno Peres (Torino, 2 buts, 2 passes décisives) : Le latéral du Torino continue sa belle saison. Il enflamme le côté droit de son équipe et offre de belles prestations, comme face à l’Atalanta où il fait gagner le match à lui tout seul.

Francesco Totti (AS Roma, 3 buts en 84 minutes) : Il est de retour ! Le capitaine emblématique de l’AS Roma a sorti son équipe de la panne de résultat face à l’Atalanta puis au Torino. Grâce à lui, l’AS Roma peut lorgner sur la seconde place. Les tifosi sont ravis, son ratio but par minute est fou. Spalletti doit envisager une réconciliation, il capitano est là et bien là.

Andrea Belotti (Torino, 3 buts, 2 fois homme du match) : Il confirme sa bonne saison et atteint la barre des 12 buts en Serie A. S’il risque d’être trop juste pour l’Euro, il tape déjà dans l’oeil des tops clubs de Serie A. Un bel avenir pour lui se profile.

Mauro Icardi (Inter, 3 buts, 2 passes décisives) : La barre des 50 buts avec l’Inter passée, Mauro Icardi porte son équipe à bout de bras. Face au Napoli ou à Frosinone, c’est lui qui montre la voie et qui sauve les apparences.

—————–

Remplaçants : Buffon (Juventus), Murillo (Inter), Acerbi (Sassuolo), Jorginho (Napoli), Perotti (AS Roma), Borriello (Atalanta), Thereau (Udinese)

Massimiliano Allegri (Champion d’Italie) : Envers et contre tous, Massimiliano Allegri a rétabli la situation avec sa Juventus. Excellent sur ce mois d’avril, il continue de faire briller ses joueurs. Son groupe vit bien, il mélange les jeunes et les moins jeunes et s’offre un nouveau titre de champion d’Italie. Bravo

Le Flop 3 du mois

Silvio Berlusconi (4 entraineurs sous contrat) : 4 entraineurs sous contrat, un licenciement sans bonne raison d’un Mihajlovic qui avait réussi a atteindre la finale de la Coupe d’Italie (sans grands miracles certes). C’est déjà pas mal ? Mais non, il met Brocchi sur le banc et lui offre le plus beau cadeau empoisonné de sa jeune carrière. Courage aux tifosi, la saison touche à sa fin.

Gonzalo Higuain (1 rouge, 3 matchs de suspension) : Alors qu’il pouvait battre le record de buts en Serie A (35), Gonzalo a perdu ses nerfs face à l’Udinese et a écopé de 3 matchs de suspension. Ça va être difficile désormais.

Andrea Consigli (Sassuolo, 1 CSC) : Un but lamentable contre son camp face à la Fiorentina repris par tous les médias français. Pas de chance pour le portier de Sassuolo. Le ridicule ne tue pas.

 

François Lerose

Rédacteur en Chef



Commentaires




Lire aussi

Calciomio est le premier site d'information sur le calcio et le foot italien.