Le triste déclin de Carlos Bacca

Arrivé en grande pompe à l'été 2015, Carlos Bacca se retrouve maintenant à la marge du projet du Milan AC. Décevant, peu adapté au jeu de Montella, il a perdu sa place au profit de Lapadula avant un départ quasi inéluctable lors du prochain mercato.

Par Gilbert Simonutti publié le 19 Mai 2017

Marquer. Voici la seule raison de vivre pour un grand avant-centre de classe international comme l’est Carlos Bacca. Mais, pour trouver trace du dernier but de l’attaquant colombien, il faut remonter au 9 avril dernier et un match largement remporté par le Milan 4-1 contre Palermo. Bacca y a inscrit le troisième but alors que la rencontre était déjà pliée depuis belle lurette. Un but pour du beurre comme on dit. Ses derniers buts décisifs ont été inscrits contre le Chievo début mars lors d’un succès 3-1 avec un doublé à la clé pour l’international colombien. Depuis le début de la saison, en Serie A, l’ancien joueur de Bruges et Seville en a marqué 13 soit un de moins que son plus mauvais total en championnat depuis qu’il dispute des saisons pleines en Europe (2012-2013). Il ne lui reste donc que deux rencontres, contre Bologna et Cagliari, pour éviter cela. Mais, pour marquer il faut jouer. Depuis le Derby du samedi pascal (match nul 2-2) où il a joué tout le match, Carlos Bacca a perdu sa place de titulaire au profit de Gianluca Lapadula. Quatre rencontres au cours desquelles El Peluca n’a totalisé que 64 minutes dont seulement 4 à Crotone et aucune contre l’AS Roma. Pour le numéro 70 de l’effectif milanais c’est une première. Jamais auparavant il n’avait connu une période aussi longue sur le banc par choix tactique de l’entraineur. Un coup dur, d’autant plus que son remplaçant ne casse pas des montagnes (un seul but sur la même période).

Un avenir loin de Milan ?

Encore 180 minutes à tenir avant un divorce qui semble aujourd’hui inéluctable. Lors de ces deux dernières journées de championnat, le Milan doit assurer sa qualification en Europa League et si possible relancer à minima son attaquant vedette. Bologna et Cagliari, deux équipes déjà en vacances, semblent être les victimes idéales pour voir scorer une dernière fois Carlos Bacca avec le maillot rossonero sur le dos. Chose inédite et geste du désespoir surement, Vincenzo Montella envisagerait même de faire évoluer cote à cote ses deux avant-centres dimanche prochain contre les Emiliens. Une fois le championnat terminé, viendra le temps des adieux. Le Milan à la sauce chinoise voit grand et espère un top-player à la pointe de son attaque, le Colombien cherchera quant à lui un nouveau point de chute dans un club qui lui fera pleinement confiance. Sa cote auprès des recruteurs est intacte et nul doute qu’il trouvera rapidement chaussure à son pied. Difficile toutefois pour les Milanais d’espérer récupérer les 30 M€ investis lors de son acquisition, sa valeur marchande actuelle se situant plutôt autour des 20 M€. Même si les voies du mercato sont infinies, toute autre solution qu’un départ serait aussi surprenante que de voir Carlos Bacca cirer le banc des remplaçants.

Gilbert Simonutti

Rédacteur



Commentaires




Lire aussi

Calciomio est le premier site d'information sur le calcio et le foot italien.