Juan Iturbe quitte l’AS Roma pour le Torino

Juan Manuel Iturbe quitte l'AS Roma lors de ce mercato hivernal. Le natif de Buenos Aires rejoint, en prêt (avec option d'achat), le Torino pour se relancer et tenter de faire redécoller sa carrière, en stand-by depuis de longs mois. Ce départ est tout sauf une surprise côté romain.

Par Jérome Perrin publié le 05 Jan 2017

Iturbe Roma

L’attaquant paraguayen âgé de 23 ans va poursuivre sa carrière loin de la capitale italienne et rejoint donc, à nouveau, le nord de la botte. Après l’Hellas (2013/2014) et l’AS Roma (depuis juin 2014) Juan Iturbe rallie, sous forme de prêt jusqu’au 30 juin 2017, le Piémont et le second club de Turin, le Torino. La Louve se débarrasse ainsi d’un poids mais se prive aussi d’une solution de rechange en vue du départ de Salah à la CAN. A n’en pas douter, les dirigeant romains devraient se monter actif pour palier à cela.

Un flop total en capitale

Iturbe ne laissera pas un souvenir impérissable dans le cœur des tifosi giallorossi. C’est le moins que l’on puisse dire. Arrivée en grandes pompes à l’été 2014 pour un transfert supérieur à 20 millions d’euros, il n’aura pas répondu aux (trop grandes ?) attentes placées en lui. Pourtant, au moment de sa signature, il restait sur une saison de bonne facture avec ses 8 buts en 33 matchs de Serie A sous le maillot du club de la Vénétie. Mais, comme souvent, les dirigeants italiens se sont emballés aux premières étincelles sans attendre la confirmation. Plus dure a été la chute…Iturbe ne serait-il au final qu’un joueur de seconde zone (trop) surcoté ? C’est ce que laisse à penser son bilan chiffré sous le maillot giallorosso : 5 buts, 5 passes décisives pour un total de 68 matchs toutes compétitions confondues (3 buts en Serie A, 1 en Champions League et 1 en Coppa Italia).  C’est très maigre et au demeurant insuffisant vu l’investissement consenti pour son transfert. Lors du dernier mercato hivernal il avait déjà été prêté à Bournemouth, club de Premier League en Angleterre. Il n’aura disputé que 4 matches sans être décisif une seule fois.

C’est sans grande conviction que Spalletti l’a réintégré à son effectif l’été dernier à l’issue de son prêt outre Manche. Au final, sa saison est proche du néant, comme nous l’indiquions d’ailleurs dans notre bilan de mi-saison des Giallorossi. Depuis août 2016 il a pris part à 12 rencontres, toutes compétitions confondues (5 en Serie A, 6 en Europa League et 1 en play off de Champions League contre son ancien club du FC Porto). Les 5 rencontres qu’il a débuté comme titulaire l’ont toutes été en Europa League. En Serie A Spalletti l’a même laissé 12 fois sur le banc sans le faire entrer en cours de match. Le Mister ne comptait pas sur lui et Iturbe était en quelque sorte devenu le remplaçant d’El Sha, lui-même remplaçant du trio d’attaquants titulaires.  Le joueur avait perdu confiance à l’image de son contrôles et autres ratés en tous genres. Un départ était devenu inéluctable, pour lui comme pour le club.

La solution pour le Torino ?

Au Toro, il devrait évoluer dans un environnement soumis à moins de pression. Suffisant pour réussir ? Son échec anglais dans un club modeste (Bournemouth) incite à la prudence. Mais le joueur n’a pas le choix s’il veut relancer sa carrière. Cette chance est peut être sa dernière de s’imposer en Serie A. Iturbe ne choisit pas pour autant la facilité. L’attaque du Toro, performante, est en effet la 3ème de Serie (36 buts) à égalité avec….la Juventus. Cette arrivée est surtout un signe des ambitions du Torino, actuel 8ème, à 5 points du 5ème (Milan AC). Il vient pour épauler Belotti et ses compères, eux aussi anciens romains, Adem Ljajic et Iago Falqué. Si le Paraguayen retrouve son niveau du Hellas, nul doute que ce choix sera gagnant pour toutes les parties.

Jérome Perrin



Commentaires




Lire aussi


Calciomio est le premier site d'information sur le calcio et le foot italien.