Les joueurs à retenir : AS Roma

Par Théo Rizzo publié le 13 Jan 2018

LES TOPS

Alisson Becker : Cantonné à un rôle de doublure lors de son arrivée à l’AS Roma et propulsé en tant que titulaire par Eusebio Di Francesco depuis le début de la saison, le gardien brésilien a enchanté tout son monde. Rassurant dans le domaine aérien et impressionnant sur sa ligne, il a eu le mérite de sauver à plusieurs reprises les siens, en sortant des parades décisives. À l’image du match aller face à l’Atletico en Champions League où il a tout bonnement écœuré les attaquants adverses et a su maintenir un score nul et vierge. Une prestation qui lui a valu une présence dans l’équipe type de la plus prestigieuse des compétitions

Federico Fazio : Auteur de 37 matchs l’an dernier avec la tunique romaine, le géant défenseur argentin s’est affirmé comme le véritable leader de la défense cette saison. Très juste dans la relance, il apporte une sérénité dans la défense et dans les airs où il est intraitable. D’ailleurs, ce n’est pas un hasard si la Roma comptabilise la deuxième meilleure défense de Serie A et qu’elle totalise depuis le début de la saison, dix matchs sans avoir encaisser le moindre but en championnat. Un titan.

Aleksandar Kolarov : Décrié à son arrivée à cause de son passé dans l’autre club de Rome, Kolarov n’a pas mis longtemps à sortir des prestations de qualité et à devenir le meilleur joueur de son équipe. Auteur de trois buts et cinq passes décisives toutes compétitions confondues depuis le début de la saison, il s’est montré dans tous les bons coups en apportant talent et expérience. Lors du match aller face à Chelsea (3-3), c’est lui qui parvient à remettre son équipe dans la partie en provoquant un but suite à un déboulement exceptionnel dans son couloir et en distillant une passe décisive à Edin Dzeko. Mention très bien.

LE FLOP

Bruno Peres : Prêté par le Torino avec une option d’achat obligatoire à 12,5 millions d’euros l’an dernier, le Brésilien n’a pas été en mesure de rentabiliser l’investissement. Bon offensivement mais très faible défensivement, le latéral ne cesse de décevoir par l’intermédiaire de ses prestations et de ses mauvais choix sur le terrain. Un transfert loin de la capitale italienne serait d’actualité pour le remplaçant d’Alessandro Florenzi.

Maxime Gonalons : Transféré cet été pour suppléer Daniele De Rossi au milieu de terrain, le numéro 21 de l’AS Roma n’est pas parvenu à s’acclimater au jeu de son équipe. Auteur d’approximations répétitives et de plusieurs pertes de concentration ballon aux pieds, l’ancien international français n’aurait pas convaincu Eusebio Di Francesco, qui lui chercherait un remplaçant. Milan Badelj serait en pole position.

Kevin Strootman : La véritable désillusion de cette première partie de saison. En totale perdition dans le milieu de terrain depuis ses deux graves blessures, le joueur néerlandais éprouve beaucoup de mal à retrouver son ancien niveau. De fait, pas assez présent dans le jeu de son équipe, il ne parvient pas à apporter la contribution qui faisait sa réputation lors de son arrivée à la Roma. Des performances limitées qui mettent sa place de titulaire en danger, au profit de Lorenzo Pellegrini.

Théo Rizzo



Commentaires




Lire aussi

Calciomio est le premier site d'information sur le calcio et le foot italien.