Ilicic à la relance à l’Atalanta

Joueur souvent remarquable mais parfois agaçant, Josip Ilicic part de la Fiorentina pour tenter de se relancer du coté de l'Atalanta. Si son bilan du coté de la Viola n'est pas infamant, sa progression semble bloquée. Gasperini saura-t-il le relancer en le faisant venir chez les Nerazzurri ?

Par Jérémie Panizzoli publié le 17 Juil 2017

Arrivé en Serie A à l’été 2010, Josip Ilicic va entamer sa entamer sa huitième saison en Italie et connaître son troisième club. Si on peut dire que le Slovène est parfaitement bien rodé à notre championnat, sa progression n’a pas connu la trajectoire attendue. Tout le monde se souvient du joueur du Palermo qui était capable de régaler les tifosi par ses dribbles déroutants et sa classe naturelle. Auteur de 25 buts en 107 matchs sous le maillot rosanero, le faux numéro 9 devait partir pour continuer de grandir et accessoirement remplir les caisses du président Zamparini… Courtisé par plusieurs top clubs de Serie A, Ilicic optait pour la Fiorentina de Vincenzo Montella et son jeu offensif séduisant.

Une arrivée délicate à la Fiorentina

Lorsqu’il débarque de Palermo, le Slovène est vu comme un remplaçant du duo Giuseppe Rossi-Mario Gomez. Malgré les blessures de ces deux attaquants, Ilicic ne va pas réussir à trouver réellement sa place. La faute à un positionnement moins adapté à son profil, des blessures mais aussi à une attitude pas irréprochable sur le terrain. Si sa seconde saison avec Montella sera plus prolifique au niveau statistique avec notamment 8 buts en 25 matchs disputés et un statut de joker de luxe, Josip ne semble pas épanoui. Heureusement pour lui, le coach va partir pour laisser sa place à Paulo Sousa…

Une saison 2015-2016 de haut vol

Sous les ordres du technicien portugais, Ilicic va enfin devenir le joueur attendu du coté d’Artemio Franchi. Aligné en soutien de l’attaquant de pointe, Nicola Kalinic il va rapidement prendre ses aises et laisser apercevoir toute sa classe. Auteur de plusieurs buts décisifs notamment face au Milan AC pour la première journée ou un match délicieux sur le terrain de l’Inter ponctué par un but et deux assists. Au final, il inscrira 13 buts et délivrera 6 passes décisives et de nouveau plusieurs top clubs se positionnent pour l’accueillir. Interrogé sur la possibilité d’un départ, il n’avait pas fermé la porte. Déclaré intransférable par la Viola, il va rester en traînant une forme de spleen tout au long de la saison. Alternant le très bon et l’insupportable, il n’a pas surnagé par rapport à ses coéquipiers. La preuve avec son bilan statistique : 30 matchs, 5 buts et 4 assists. Presque 50% en moins en l’espace d’une saison…

Atalanta : un challenge à relever

Pour le bien du joueur et de son club, il fallait trouver une solution. Cette dernière porte le nom d’Atalanta et plus précisément la griffe de Gasperini. Adepte des joueurs techniques, le technicien des Nerazzurri cherchait un maître à jouer pour cette saison. Si Papu Gomez devrait rester suite à son renouvellement de contrat, il faudra d’autres alternatives pour le club bergamasque en vue de l’Europa League et de la rotation qui va s’imposer entre Serie A et Europe. Agé de 29 ans, le Slovène a entre ses mains une belle carte à jouer en débarquant dans une équipe talentueuse et joueuse. Cependant, le chemin ne va pas être facile pour lui. Avec Gasperini, sa place se gagne chaque jour à l’entraînement, il va donc falloir qu’Ilicic se mette au diapason de ses partenaires notamment sur le pressing effectué par les joueurs de la Dea. Faisons confiance au Mister pour relancer ce joueur délicieux mais tellement irrégulier. La tache s’annonce complexe…

Jérémie Panizzoli

Rédacteur en Chef adjoint



Commentaires




Lire aussi

Calciomio est le premier site d'information sur le calcio et le foot italien.