Giampiero Ventura, les premiers bilans

Giampiero Ventura va disputer son 15ème match en tant que sélectionneur de la Nazionale à l'occasion du match aller des barrages de la Coupe du Monde face à la Suède. Calciomio souhaite tirer un premier bilan de ses résultats, et les comparer avec ses prédécesseurs.

Par Simon Arces publié le 10 Nov 2017

Bilan personnel de Ventura

Sur le papier, l’entraîneur de 69 ans n’a pas fait que des mauvaises choses. Il a très vite été critiqué pour son style de jeu, et ensuite pour ses résultats, qui n’étaient pas fameux lors des derniers matchs. Mais il affiche un bilan de 85,71% de matchs sans défaite (9 victoires – 2 nuls – 1 défaite), tout ça en ayant dirigé 14 matchs sur le banc. Une statistique plutôt bonne sachant que la Nazionale a rencontré la France (défait 3-1), l’Allemagne (0-0), les Pays-Bas (victoire 2-1), l’Uruguay (victoire 3-0) et l’Espagne deux fois (1-1 et défaite 3-0) durant tout ce temps.

La Squadra Azzurra de Ventura finit sa campagne avec 23 points, et 1 seule défaite. Pire, elle a 10 points d’avance sur l’Albanie, troisième du groupe. Vous voulez pire ? la France, la Serbie et l’Islande ont terminé leaders avec respectivement 23, 21 et 22 points au compteur. Alors oui, elle n’a pas eu le meilleur tirage en héritant de l’Espagne, mais cette Nazionale made in Ventura n’est pas non plus très jolie à voir jouer. Son 4-4-2 fétiche n’a pas révolutionné, au contraire, les joueurs semblaient ne pas faire les bons déplacements, ne pas réussir à se trouver dans les espaces, et son équipe n’était pas sur le bon tempo, on parle des dernières sorties de l’équipe, après plus d’un an de mandat. En terme de statistiques pures, le bilan n’est pas si mauvais, en terme de football en revanche le bilan est extrêmement mitigé.

La Nazionale avant Ventura c’était comment ?

Giampiero Ventura est actuellement à la 18ème place au classement des sélectionneurs qui ont dirigé le plus de matchs de la Squadra Azzurra. En ajoutant les deux matchs de barrages, il pointera à la 16ème marche. Si il arrive à qualifier son équipe pour le mondial, il peut espérer rejoindre le top 10 et dépasser certains noms comme Cesare Maldini (20 matchs), Dino Zoff (23 matchs), Roberto Donadoni (23 matchs) voir Antonio Conte (25 matchs).

En terme de statistiques, Giampiero Ventura n’est pas moins bon qu’un autre, au contraire ! On rappelle que Ventura possède actuellement un pourcentage de 64,28% de victoires. En remontant de 1997 à aujourd’hui, le sélectionneur avec le plus haut pourcentage de victoire est Giampiero Ventura, bien qu’il ait dirigé moins de match que les autres. Le second à ce classement est Giovanni Trapattoni et une moyenne de 56,81% de victoires (25 victoires en 44 matchs disputés). Pour comparer avec le style de jeu, sous Ventura, l’équipe d’Italie a marqué 27 buts (moyenne de 1,92 par match) et en a encaissé 12 (0,85). Encore une fois, Ventura possède la moyenne la plus élevée offensivement ! Derrière lui se trouve l’Italie de Trapattoni une fois de plus avec une moyenne d’1,54 (68 buts marqués en 44 matchs). En revanche, défensivement il est devancé par Cesare Maldini (0,65, soit 13 buts encaissés en 20 matchs), Trapattoni (0,68), Zoff (0,82), Lippi (0,83), et Conte (0,84).

Les résultats post-compétition

En prenant en considération les matchs qui se sont disputés dans l’année de la compétition, Antonio Conte a un bilan de deux victoires, un nul (1-1 face à l’Espagne) et une défaite (4-1 face à l’Allemagne) avant de disputer l’Euro 2016. Cesare Prandelli, avant de disputer la Coupe du Monde 2014, a fait deux nuls et une défaite (1-0 Espagne), ainsi que deux défaites avant l’Euro 2012 ! Concernant Marcello Lippi et la Coupe du Monde 2010 d’abord, il avait obtenu deux nuls et une défaite. En revanche, avant de disputer le mondial 2006, il avait battu l’Allemagne (4-1) et deux matchs nuls. Pour Roberto Donadoni, avant l’Euro 2008 son équipe avait obtenu deux victoires (Belgique 3-1 et Portugal 3-1), et avait perdu contre l’Espagne (1-0). L’équipe de Trapattoni avait gagné deux fois et fait deux matchs nuls avant de disputer l’Euro 2004. Avant la Coupe du Monde 2002, il y avait eu deux victoires, un nul et une défaite. Pour l’Euro 2000, les matchs amicaux se sont terminés par deux victoires et deux défaites. Et enfin avant le mondial 1998, il avait fait deux victoires et une défaite. Des résultats dans l’ensemble très mitigés concernant les matchs d’avant-compétitions.

Simon Arces

Rédacteur



Commentaires




Lire aussi

Calciomio est le premier site d'information sur le calcio et le foot italien.