Les enseignements de Barça-Juventus

Après le chef d'oeuvre du match aller, la Juventus s'est brillament sortie du piège catalan. En concédant le nul 0-0 sur le terrain du Nou Camp, les Bianconeri ont envoyé un signal fort aux derniers participants : Il faudra compter sur eux...

Par Jérémie Panizzoli publié le 20 Avr 2017

Le film du match

Dès les premières minutes, le Barça a cherché à emballer le match. Cependant, face à un adversaire totalement préparé la tache semblait très difficile. Neymar provoquait Alves et rentrait dans la surface mais Bonucci le contrait proprement. Les barcelonais continuaient d’attaquer tout en laissant des boulevards derrière. Si Cuadrado était proche d’en profiter, Higuain arrivait à se procurer une belle opportunité grâce à une remise involontaire de Busquets. Cependant sa frappe n’était pas cadrée. Le Barça reprenait ses vagues offensives, Rakitic récupérait un bon ballon aux vingt mètres mais son tir n’était pas cadrée. Quelques minutes après que Cuadrado tentait un retourné devant Ter Stegen, Messi ratait de près l’ouverture du score. Si Buffon semblait battu, la frappe de l’Argentin rasait le poteau gauche de Gigi. Tournant du match ? Pas loin. Messi retentait sa chance dans la foulée hors de la surface, Buffon détournait sur ce même Messi qui expédiait le ballon dans le petit filet. L’orage venait de passer… Avant la pause, Pjanic envoyait un magnifique ballon piqué en direction d’Higuain. Ce dernier reprenait de demi-volée trop mollement pour inquiéter Ter Stegen.

Après le repos, Barcelone continuait de multiplier les attaques à l’image de Neymar ou Suarez mais sans réel succès. Cuadrado se procurait une belle occasion en contre, mais son tir du droit frôlait les montants du gardien du Barça. Neymar et Messi envoyaient leurs dernières cartouches à l’heure de jeu mais les frappes n’étaient pas cadrées ou contrées par l’excellente défense turinoise. Cuadrado et Pjanic touchaient les poteaux en fin de rencontre sur deux erreurs barcelonaises. En dépit d’un coup franc de Messi plein axe à 25 mètres et d’autres frappes de Sergi Roberto ou même Pique, la Juventus n’avait plus qu’à savourer les dernières minutes sans paniquer et Genybet. Fino alla fine…

Les enseignements du match

Lors du tirage au sort des quarts de finale, la perspective de jouer la qualification pour le dernier carré au Nou Camp n’enchantait personne. Après le précédent Barça-PSG, tout le monde redoutait cet imprévisible Barcelone. Conscient de leurs forces mais également des faiblesses de leurs adversaires, les turinois ont éliminé le Barça dans les règles de l’art. Auteurs d’un match aller parfait, ils ont su afficher un autre visage durant ce match retour. Capable de s’adapter aux exigences de l’adversaire comme peu d’équipes en Europe, cette Juventus est officiellement le principal outsider à la succession du Real Madrid. Sur le papier, cela se discute car les deux finalistes madrilènes sont encore en lice pour ces demi-finales. En revanche, la sensation dégagée par cette équipe est clairement positive et redoutable pour ses adversaires.

Max Allegri a un groupe de professionnels hors pair qui sont proches d’un exploit énorme. Grace à des joueurs comme Buffon, Chiellini, Bonucci, Barzagli voire Khedira et Dani Alves, il y a fort à parier que les joueurs ne se laissent pas griser par cette magnifique performance. Au delà de l’aspect mental, techniquement certains joueurs comme Dybala, Cuadrado ou Pjanic ont fait des différences importantes. Physiquement, cette équipe semble affûtée. A l’heure d’entamer le sprint final dans toutes les compétitions, ce paramètre a une grande importance et se révélera peut-être capital. Enfin, si les compteurs sont désormais remis à zéro pour tous les joueurs en matière de carton, Sami Khedira sera lui absent pour la demi-finale aller de cette Ligue des Champions. Peut-etre le seul point d’une soirée maîtrisée.

 

Jérémie Panizzoli

Rédacteur référent pôle events & live



Commentaires




Lire aussi

Calciomio est le premier site d'information sur le calcio et le foot italien.