Chiellini, le talisman de la Juventus

Pour conserver son avance au Camp Nou afin d’éviter « une remuntada », la Juventus devra compter ses hommes prêts au combat. Un d’eux sera sûrement plus déterminé que les autres: En effet, Giorgio aime le combat, et quoi qu’on en dise, il est un de ces hommes avec qui l’on peut partir à la guerre sans crainte et en revenir vainqueur. Véritable leader, il galvanise son équipe et transcende ses coéquipiers.

Par Louis Megel publié le 19 Avr 2017

Après un grand Euro 2016 avec la Nazionale, les défenseurs bianconeri étaient attendus au tournant par les observateurs, d’autant plus que la Juventus présentait alors de grands objectifs pour cette saison 2016-2107, avec notamment le record de 6 Scudetti consécutifs en vue tout en s’appuyant fortement sur sa défense. Les deux premiers matchs se passent plutôt bien pour Giorgio Chiellini mais lors du premier rassemblement depuis l’Euro avec la Squadra, le numéro 3 bianconero enchaîne deux prestations plus qu’hasardeuses contre la France mais surtout contre Israel où il sera même exclu avant l’heure de jeu. Derrière, la Juve enchaîne 3 prestations moyennes avec de mauvais résultats et Giorgio ne rassure pas. Entre mauvaises relances et interventions approximatives; on observe un Chiellini fatigué et pas encore prêt physiquement pour relever les objectifs turinois. Giorgio est alors remis en question par beaucoup.

Son retour en force

Après la trêve il sera ménagé par le Mister, qui sait très bien qu’il aura besoin d’un Chiellini en pleine forme en vue des échéances à venir. Alors il loupera quelques matchs « moins importants » afin d’améliorer sa condition physique toujours perfectible. En témoigne ses quelques absences à cause de problèmes musculaires. Décision payante car plus les semaines et les matchs passent, plus « Go go gorilla » retrouve un niveau remarquable. Il semble beaucoup plus serein et redevient intraitable dans ses interventions. Comme par exemple face à l’Inter où il réalise un match de haute volée. Ce retour n’est que le fruit de son abnégation traduisant sa passion et son état d’esprit de guerrier. Il est un compétiteur et une référence mondiale à son poste donc pas question de le remettre en cause. Chiellini est un patron.

L’importance de Chiellini dans les grands rendez-vous

C’est dans les grands matchs que l’on qualifie un joueur de top ou simple bon joueur. Là, Giorgio ne déroge pas à la règle et quand l’adversité augmente il est un de ces joueurs qui se transcende et qui sait élever son niveau de jeu. Mais pas que, dans ces rencontres de haute intensité vous avez besoin d’un chef de guerre qui motive les troupes. Systématiquement Chiello assume ce rôle et montre l’exemple à ses coéquipiers, avec les bonnes et les mauvaises manières. En témoigne d’ailleurs sa prestation XXL face au Barça au cours de laquelle il aura remporté tous ses duels (7) représentant pratiquement à lui seul la moitié de tous les duels remportés par son équipe (15). Il a constamment harcelé l’intenable MSN et marquant même le 3ème but importantissime, avant le match retour, d’une tête rageuse après un véritable combat de judo contre Mascherano. D’ailleurs, on peut observer une statistique intéressante, les deux dernières éliminations de la vieille dame en Champions League l’ont été sans Giorgio sur le terrain. Maintenant qu’il est de retour en pleine forme, va-t-il permettre à la Juve de reconquérir le Graal? En tout cas ce serait une fabuleuse histoire que celle-ci.

Louis Megel



Commentaires




Lire aussi

Calciomio est le premier site d'information sur le calcio et le foot italien.