Champions League/Europa League : Une sortie cruelle pour la Juventus, l’AS Roma en patron, la Lazio en carton

Par François Lerose publié le 13 Avr 2018

Une semaine européenne complètement folle, voilà le constat unique que nous pourrions tirer des trois matchs qui ont vu les clubs italiens engagés faire vivre des émotions uniques à leurs tifosi. Sur ces matchs retours, 2 victoires et 1 défaites une qualification pour les demi-finales de Champions League et deux éliminations en quarts de C1 et d’Europa League.

Émotions contrastés en Champions League

L’AS Roma déjoue tous les pronostics

Qui pouvait croire qu’après une défaite sévère 4-1 au Camp Nou, l’AS Roma avait les ressources pour retourner une situation compromise à l’Olimpico, terrassant Messi et Valverde ? Peu de monde. Et pourtant après un match d’un niveau incroyable, la Louve a fait le miracle que toute la capitale attendait afin de s’offrir un dernier carré européen en Champions League, une première depuis 1984, année d’une défaite en finale face à Liverpool. De Rossi, Dzeko et autres Florenzi auront à cœur de ne pas s’arrêter en si bon chemin cette fois.

La Juventus est passé tout près

Si beaucoup de polémiques entacheront ce match, l’essentiel à retenir est qu’après avoir complètement loupé le match aller à Turin, la Juventus s’était rendue la tache trop ardue pour retourner le Real d’un Zidane dont la réussite totale n’est plus à prouver. Longtemps les hommes d’Allegri ont surclassé des Madrilènes hors de leur sujet, sans répondant. Malheureusement, après le 3-0 de Matuidi, le karma a joué un bien mauvais tour avec un penalty logique sifflé sur Benatia et une exclusion de Gigi Buffon. Un scénario regrettable qui doit cette fois soulever les bonnes questions quant à un renouvellement d’effectif et de cycle pour la Juventus.

La Lazio n’avait pas le droit

Si l’habitude de voir le Napoli décevoir cette saison s’était terminée avec l’élimination précoce de ces derniers, il était inattendu de voir la Lazio endosser le mauvais rôle également. Après une belle victoire 4-2 à l’aller, les hommes d’Inzaghi avaient toutes les cartes en main pour se qualifier en demi-finale d’Europa League. Encore plus quand Ciro Immobile inscrit son 8ème but de la compétition, obligeant les autrichiens de Salzbourg à marquer trois fois en 35 minutes. La suite ? Un écroulement total, une suffisance désolante et une sortie par la petite porte qui contraste avec la réussite insolent du concurrent romain. La #PrimaSquadraDellaCapitale comme aime le rappeler le club sur leur Twitter officiel, a bien du boulot encore.

Et eu coefficient UEFA, ça donne quoi

Grâce aux victoires combinées de la Juventus et de l’AS Roma ainsi que la qualification bonus des romains qui offrent un point supplémentaire, le coefficient UEFA de l’Italie est bien au chaud avec 17 points sur cette saison. L’Allemagne, elle peut craindre un effondrement, puisque dépassée par l’Italie, il suffirait que Marseille aille en finale et que le Bayern se fasse éliminer pour que la France pique à l’Allemagne la 4ème place l’année prochaine !

François Lerose

Rédacteur en Chef



Commentaires




Lire aussi

Calciomio est le premier site d'information sur le calcio et le foot italien.