Caldara une absence injustifiable ?

Après une saison 2016/2017 absolument fabuleuse, Mattia Caldara repart sur les mêmes bases cette saison. Pièce maitresse de son équipe, le futur joueur de la Juventus n'est pourtant pas retenu par le sélectionneur en vue des matchs face à la Macédoine et l'Albanie.

Par Louis Megel publié le 08 Oct 2017

Assurément une des révélations de la dernière saison de Serie A, Mattia Caldara devrait naturellement entrer dans le projet de jeunes joueurs du Mister Ventura. D’autant plus que ses concurrents ne sont pas non plus dans une forme olympique, mis à part Chiellini qui est sûrement le plus important pour l’équipe, Barzagli ne rassure pas énormément, Astori et la Viola ont du mal à démarrer tandis que Bonucci est à la peine du côté de Milan et code promotionnel winamax.

Caldara la saison passée

Mattia est formé à l’Atalanta, après avoir évolué au sein de l’équipe primavera bergamasque, il est prêté deux fois en Serie B où il engrange du temps de jeu. La saison 2016-2017 est sa saison découverte en Serie A. Mais quelle découverte ! Caldara dispute 30 matchs sur les 38 possibles en championnat et se permet même le luxe d’inscrire 7 buts ! Énorme puisqu’il est le meilleur buteur de tous les défenseurs. Ce qui montre une certaine maturité mais aussi le fait qu’il n’ait pas froid aux yeux. Sur la saison dernière, il effectue 9,80 actions défensives/matchs* (dégagements + interceptions + tirs contrés) quand Bonucci est à 6 ; Chiellini à 7,19 et Barzagli à 4,17. De plus Caldara est un des défenseurs qui commet le moins d’erreurs (0,03/match) quand Chiellini et Bonucci en font 0,10/match. Outre ces statistiques très intéressantes et révélatrices des qualités du joueur, l’Atalanta finit à une 4ème place historique en Serie A qui lui permet d’accéder à la phase de groupe d’Europa League.

Et cette saison ça donne quoi ?

Le jeune débutant en Serie A explose. Cette saison énorme lui permet d’attirer les convoitises des grands clubs. Il privilégie la Juve avec qui il signe avant d’être prêté dans son club afin de disputer une saison pleine et découvrir les joies de la coupe d’Europe. Si on dit que la saison de la confirmation est toujours la plus compliquée à gérer, la fougue et l’insouciance du futur bianconero n’en sont pas ébranlées d’un poil. Bien que son équipe a quelques difficultés en championnat avec 9 points pris sur 21 possibles on peut trouver l’excuse d’avoir affronté l’AS Roma, le Napoli, la Juve et le Fiorentina. En Europa League par contre, le club lombard a réalisé de bons débuts face aux deux favoris du groupe avec un match nul à Lyon contre l’OL (1-1) et une victoire à domicile contre Everton (3-0). Sur un plan personnel c’est toujours très bon car niveau stats il est pratiquement toujours au dessus de ses compatriotes. Il gagne 5,20 duels/match (Chiellini et Bonnuci 3, Rugani 2,60, Barzagli 1,75 et Astori 3,29), ensuite il effectue 7 actions défensives/match (Chiellini 6,80, Bonucci 6,71, Barzagli 2, Rugani 4,80 et Astori 8). De plus Caldara a déjà inscrit 2 buts cette saison en Serie A ! Sans remettre en cause les qualités de ses concurrents, Mattia Caldara est dans une plus grande forme que ces derniers. De plus il est un jeune joueur avec un énorme potentiel et en vue des prochains objectifs de la Nazionale, le sélectionneur ferait bien de l’intégrer au plus vite. Notamment en vue de la Coupe du Monde. Si la BBC ou deux des trois seront sûrement titulaires (mais vieillissants), les places de Rugani mais surtout celle d’Astori ne sont pas inamovibles et si Caldara poursuit sur sa lancée il sera difficile pour Ventura d’ignorer les qualités de ce sélectionnable et se passer de ses services.

*Stats squawka.com

Louis Megel



Commentaires




Lire aussi

Calciomio est le premier site d'information sur le calcio et le foot italien.