Le bilan à la mi-saison : Sampdoria

À mi-saison, la Sampdoria est classée 6ème en Serie A et a été éliminée en huitièmes de finale de la Coppa Italia par la Fiorentina. Voici leur bilan à la mi-saison.

Par Fabio Pendolino publié le 12 Jan 2018

Ce qui a fonctionné

Le mercato estival : Skriniar, Muriel, Bruno Fernandes, Schick, Palombo et Castan ont, entre autres, quitté la Sampdoria l’été passé. Beaucoup de changements avec des joueurs établis qui s’en sont allés : peu d’observateurs estimaient que Ferrari, Zapata, Murru, Ramirez ou encore Caprari pourraient si bien compléter l’effectif blucerchiato et s’adapter rapidement. Une adaptation rapide avec un bilan transferts positif, excédentaire de près de 11 millions d’euros. Mission, pour le moment, accomplie avec 30 points à la mi-saison contre 23 l’an passé (après 19 matchs).

Le travail de Giampaolo : Arrivé pour la saison 2016/2017 sur le banc de la Sampdoria, Marco Giampaolo continue à démontrer les qualités qui font de lui un des jeunes entraîneurs les plus prometteurs, et qui n’étaient pas passées inaperçues au cours de sa précédente expérience à l’Empoli, où il avait remplacé Sarri. Bien structurée dans son 4-3-1-2, unique schéma utilisé cette saison, l’équipe est une des plus appréciées de par son jeu porté vers l’avant. La Doria est ainsi classée 4ème de Serie A avec 1.89 buts par match et 36 buts marqués en cette demi-saison. 169 occasions de but créées, et 52% de possession en moyenne même si les 29 buts encaissés semblent être un des aspects sur lesquels la formation devra travailler pour pouvoir maintenir le cap en seconde partie de saison.

Le milieu de terrain Torreira – Linetty – Praet : Si Barreto a également pris part à de nombreuses rencontres dernièrement, le trio précédemment cité est réellement l’atout supplémentaire des blucerchiati. Torreira est ainsi le joueur qui a récupéré le plus de ballons en Serie A (113) mais aussi celui qui a subit le plus de fautes (57). Ce trio de milieux de terrain qui compose parfaitement entre passes et tacles, permet à la formation de Giampaolo d’être parfaitement équilibrée. C’est aussi une des explications pour la grande efficacité du duo d’attaquants et surtout de Fabio Quagliarella, auteur de 12 buts et 5 assists en 19 matchs. Attention au mercato cet été avec de nombreux clubs qui seraient déjà intéressés.

Ce qui n’a pas fonctionné

Les matchs à l’extérieur : 19 matchs joués au cours de cette demi saison, parmi lesquels 9 à domicile et 10 à l’extérieur. Sur les 9 matchs à domicile, 7 victoires et 2 défaites. Sur les matchs joués à l’extérieur, 2 victoires, 3 nuls et 5 défaites. Une grande différence surtout lorsque l’on s’attarde sur le calendrier des joueurs de Giampaolo : parmi les rencontres à venir, la Sampdoria va devoir affronter la Lazio, la Juventus, le Milan AC et l’AS Roma à l’extérieur au cours de la deuxième partie de saison. Les joueurs de la Sampdoria pourraient ne pas être « aidés » par la prochaine acquisition du stade de Gênes, le Luigi Ferraris, par leur président Ferrero (pour 10 millions d’euros) qui pourrait encore améliorer l’ambiance au stade et son appropriation par les Blucerchiati

L’après victoire contre la Juventus : Le 19 novembre dernier, la Doria gagnait (à domicile) contre les Bianconeri sur le score de 3-2. Depuis, une victoire contre Pescara (en Coppa Italia), un nul contre Cagliari et une victoire contre la SPAL : 4 points pris en sept matchs, dont quatre ont été joués à l’extérieur.

Fabio Pendolino

Rédacteur



Commentaires




Lire aussi

Calciomio est le premier site d'information sur le calcio et le foot italien.