Le bilan à la mi-saison : Juventus

À mi-saison, la Juventus a perdu la finale de Supercoppa, est leader de Serie A, qualifiée pour les 1/8e de finale de Champions League en ayant terminé leader de son groupe, et doit jouer les 8ème de finale de la Coppa Italia. Voici son bilan !

Par Simon Arces publié le 02 Jan 2017

Juventus

En bref

Le bilan à la mi-saison est plutôt positif pour la Juve. Rappelons que l’objectif principal de cette saison est la victoire finale en Champions League. Justement, la Juve a fini leader de son groupe avec 14 points, soit trois de plus que le FC Séville. Mieux, elle termine invaincue (4 victoires, 2 nuls) et possède la meilleure défense de la compétition à l’issue des matchs de poules (2 buts encaissés comme l’Atletico Madrid et le FC Copenhague). Elle sera opposée au FC Porto pour les 8ème de finale. En Serie A, la Vieille Dame possède 42 points, elle est leader avec 4 points d’avance sur l’AS Roma, malgré une journée de retard (VS Crotone). En Coppa Italia, elle jouera son 8ème de finale face à l’Atalanta le 11 janvier. Elle a perdu le premier trophée de la saison aux tirs-aux-buts, en Supercoppa face au Milan AC.

Ce qui a fonctionné

Adaptation tactique : « Une Juventus caméléon ». Un peu comme « l’Italie caméléon » d’Antonio Conte. C’est ce qu’Allegri arrive à faire avec sa Juve également. Un énorme travail tactique du coach sarde avec ses joueurs : 3-5-2 ; 3-4-1-2 ; 4-4-2 ; 4-3-1-2 ; 4-3-3. Ce sont tous les systèmes tactiques utilisés par Massimiliano Allegri depuis le début de saison, et tous avec efficacité ! En plein match, et quelques changements, la Juve peut passer d’un 3-5-2 à un 4-3-3 offensif et vice-versa. Une grande force que peu d’équipes en Europe peuvent se permettre de faire.

Retour de Marchisio : Le 26 octobre 2016. Date du retour de Claudio Marchisio après sa grosse blessure au genou. Le joueur le plus élégant de la Vieille Dame retrouve les terrains dans la victoire face à la Sampdoria (4-1). Verdict, Il Principino a joué 9 matchs depuis son retour, pour un bilan de 7 victoires et 2 nuls. Est-ce vraiment anodin ? Il est le véritable patron du milieu de terrain, son retour à coïncidé avec une qualité de jeu de la part des hommes de Massimiliano Allegri bien supérieure.

Ce qui n’a pas fonctionné

Les matchs Post-Champions League : Les chiffres ne mentent pas, la Juventus a subi 3 défaites en 17 journées de Serie A. Et chacune des défaites est survenue après le match de Champions League et à chaque fois à l’extérieur. Face à l’Inter (2-1), au Milan AC (1-0) et au Genoa (1-0), respectivement après les matchs de Séville (0-0), et les victoires à Lyon (0-1), et à Séville (1-3). Les joueurs de la Juve voyagent mal après la Champions League. C’est un point important à corriger si elle veut gagner le championnat tout en allant loin sur la scène européenne.

Les blessures à outrance : Un gros point noir en cette première partie de saison, les blessures. Sandro, Alves, Benatia, Mandzukic, Evra, Asamoah, Rugani, Pjaca, Chiellini, Dybala, Barzagli, Higuain, Bonucci, Marchisio, Mandragora, Mattiello. Tous sont passés ou sont encore à l’infirmerie. Pour certain c’est plus grave que pour d’autres. Ce qui est sur, c’est qu’il y en a beaucoup trop et c’est un véritable problème pour Allegri. Il peine à aligner une équipe type puisque depuis le début de saison, il est rare qu’un même 11 ait débuté deux matchs de suites.

Le joueur à retenir

Alex Sandro : Il s’est imposé crescendo comme titulaire la saison dernière. Il est depuis le début de saison, indiscutable et indéboulonnable à ce poste. Evra ne profite que de miettes laissées par le Brésilien de 25 ans, et a donc plus de temps pour s’occuper de ses réseaux sociaux. Très actif offensivement, il aime combiner, déborder, centrer, dribbler, provoquer sur son coté gauche. Polyvalent, il dispose d’un tel bagage technique pour un arrière gauche qu’Allegri l’a plusieurs fois utilisé comme ailier. Doit encore progresser défensivement, mais peut devenir un véritable pilier de la Vieille Dame s’il continue ainsi ! Il est le joueur de champ à avoir le plus grand nombre de minutes jouées.

Le joueur à oublier

Asamoah : Seul Neto (gardien n°2), Pjaca (fracture de la cheville) et Kean (Primavera, née en 2000) ont moins joué qu’Asamoah. Alors oui, il n’a pas été épargné par les blessures, encore cette saison avec sa blessure au ménisque. Mais Kwadwo n’est plus que l’ombre de lui-même et c’est bien dommage. Trop irrégulier, en atteste son premier match convaincant face à la Fiorentina pour la 1ère journée de Serie A et son match exécrable face à Séville. Replacé en relayeur, Asamoah se montre trop brouillon pour s’imposer en tant que titulaire dans ce secteur de jeu. Il nous avait habitué à tellement mieux.

Simon Arces

Rédacteur Juventus



Commentaires




Lire aussi


Calciomio est le premier site d'information sur le calcio et le foot italien.