Le bilan à la mi-saison : Chievo

A mi-saison, le Chievo est 13ème de Serie A et n'est plus dans la course pour la Coppa Italia. Voici leur bilan à la mi-saison.

Par Maxime Charpotier publié le 09 Jan 2018


Ce qui a fonctionné

Imposer leur intensité physique : S’il fallait ressortir une spécificité à cette équipe cela serait sans aucun doute son impact physique et son agressivité. A défaut d’envoyer du beau jeu le Chievo se spécialise dans les duels et dans la rigueur. Sûrement suffisant pour ne pas descendre mais pas assez pour ravir son public. A noter néanmoins le faible nombre de cartons récoltés, comme quoi quand c’est bien fait…

Prendre des points à domicile : Grâce à l’expérience des cadres et à leur rigueur tactique, les hommes de Rolando Maran ont souvent pris des points chez eux, notamment contre le Napoli et l’AS Roma (0-0). S’ils peinent parfois à s’imposer ils arrachent au moins le nul : 10 matchs pour 3 victoires, 4 nuls et 3 défaites (contre la Lazio, le Milan AC et Bologna).

Ce qui n’a pas fonctionné :

Des performances trop inégales : Difficile de tirer des enseignements en jetant un œil aux résultats de cette équipe. Si elle paraît solide et organisée, elle a néanmoins subi de lourdes défaites (4-1 contre Milan et la Sampdoria, 5-0 contre l’Inter) et ses victoires se font toujours dans la douleur. L’équipe reste en plus sur une très mauvaise série face à des clubs plus modestes.

S’éloigner suffisamment de la zone rouge : Malgré la 13ème place le danger de la relégation reste présent. Avec seulement 6 points d’avance, une série de matchs catastrophiques et des défaites contre les équipes du bas de tableau (notamment Benevento récemment) la méfiance reste de mise et ils devront vite réagir pour ne pas rejoindre les voisins du Hellas.

La défense : Le Chievo est dans le top5 des pires défenses du championnat. A la fin de la saison dernière elle avait encaissé 62 buts, on peut donc dire que le club continue parfaitement sur sa « mauvaise » lancée…

Le joueur à retenir : Roberto Inglese

Son nom revient souvent en cette période de mercato hivernal car c’est le joueur qui est le plus ressorti lors de cette première partie de saison. Malgré une attaque peu prolifique, l’attaquant italien a inscrit 8 buts en 20 rencontres. Un ratio intéressant à ce stade puisqu’il part sur un meilleur rythme que l’année précédente (12 buts en 37 matchs). S’il continue sur cette lancée nul doute que sa progression ne passera pas inaperçue. D’ailleurs son talent avait déjà tapé dans l’oeil du Napoli qui l’avait recruté cet été avant de le reprêter cette saison au Chievo. On parle même d’un retour dès le mois de janvier…

Le joueur à oublier : Gianluca Gaudino

Le jeune allemand prêté par le Bayern Munich cet été pouvait être une bonne pioche mais avec seulement 2 apparitions cela ressemble plutôt à un flop. International U20 allemand et d’origine italienne, le milieu de terrain de 21 ans était évalué à plus de 2,5M€ avant son prêt au Chievo… On a hâte de connaître le montant après.

Maxime Charpotier

Rédacteur



Commentaires




Lire aussi

Calciomio est le premier site d'information sur le calcio et le foot italien.