Le bilan à la mi-saison : Benevento

À mi-saison Benevento est 20ème de Serie A et éliminé de la Coppa Italia. Voici leur bilan à la mi-saison.

Par Nawel Saïdat publié le 07 Jan 2018

Ce qui a fonctionné

Un mental de gagnant : C’est bien connu, le mental joue un rôle important lors d’un match. Avec leurs défaites à répétitions, les joueurs du Benevento auraient pu tout abandonner. Et pourtant, leur mental d’acier a permis à l’équipe de mettre en difficulté certains grands clubs de Serie A, notamment le Milan AC, mais aussi de remporter leur tout premier match contre le Chievo ainsi qu’un deuxième face à la Sampdoria après avoir été menés ! De bon augure pour la deuxième partie !

Un changement d’entraîneur peut être salvateur : Après les premiers résultats catastrophiques de la saison, le Benevento s’est séparé de son entraîneur Marco Baroni au profit de Roberto Di Zerbi. Malgré les défaites, le nouvel entraîneur a su élever le niveau de l’équipe. C’est un Benevento plus confiant que l’on retrouve sur le terrain, avec un niveau de jeu différent de ce que nous offrait le nouveau promu en ce début de saison.

Ce qui n’a pas fonctionné

Une équipe qui bat tous les records : La nouvelle visibilité médiatique du Benevento n’a pas eu que du bon, et le club possède désormais une bien mauvaise image à l’international. L’actuel dernier du classement détient le record du plus mauvais départ en championnat italien, mais également dans les cinq championnats européens. Pas facile donc d’avoir un semblant de crédibilité quand on détient ces tristes chiffres.

Panique dans la surface : Malgré sa nette amélioration, les joueurs du Benevento sont bien trop inefficaces dans la surface de réparation. Avec seulement 10 buts pour 78 tirs cadrés en ce début de saison, Benevento a encore beaucoup de travail pour sortir la tête de l’eau. Sans oublier les 108 tirs non-cadrés qui, avec un peu moins de précipitation auraient pu atterrir, pour certains, au fond des filets.

Le joueur à retenir : Amato Ciciretti

Acteur important de la promotion du Benevento la saison dernière avec 6 buts pour 12 passes décisives, l’attaquant et milieu de terrain a fait parler de lui à son arrivée en Serie A. Blessé à deux reprises, Ciceretti n’aura disputé que 12 matchs dont 9 en tant que titulaire en cette première partie de saison, néanmoins suffisants pour se démarquer du reste du groupe. Relativement bon du côté défensif, Ciceretti excelle aussi dans l’art des tirs à distance. Son habilité à pouvoir changer de poste (parfois milieu de terrain, parfois attaquant) est un plus. L’auteur de deux buts et d’une passe décisive contre Sassuolo pourrait même rejoindre le Napoli en fin de saison. Son heure de gloire serait-elle enfin arrivée ? Il restera le premier buteur du club en Serie A.

Le joueur à oublier : Mamadou Kanoute

Revenu cet été après avoir été prêté à la Juve Stabia (Serie C-C), Mamadou Kanoute n’a pas réussi à s’intégrer au Benevento, encore moins en Serie A. Il faut dire que l’ailier gauche n’a pas réellement eu d’occasion pour se démarquer puisqu’il n’a bénéficié que de 32 minutes de jeu depuis le début de saison. 32 minutes durant lesquelles le joueur sénégalais s’est montré absent, probablement à cause de la différence de niveau avec son ancien club. Sa blessure en début de saison n’a rien arrangé. Son aisance à obtenir des cartons jaunes comme rouges lors de ces dernières saisons ne joue pas non plus en sa faveur. Ecarté de l’effectif depuis le 23 décembre, Kanoute pourrait bien quitter le club lors du mercato hivernal.

Nawel Saïdat

Rédactrice



Commentaires




Lire aussi

Calciomio est le premier site d'information sur le calcio et le foot italien.