Babacar sort la tête de l’eau

Buteur face à la Lazio samedi dernier, Khouma Babacar confirme son retour en forme. Après une période compliquée, le Sénégalais de 24 ans retrouve un niveau prometteur. En ballotage avec Kalinic pour la place de titulaire, Babacar pourrait être déterminant en cette fin de saison mouvementée.

Par Pierrick Dujardin publié le 19 Mai 2017

Décisif face à la Lazio samedi dernier, Khouma Babacar s’est de nouveau illustré avec la Fiorentina, dont les ambitions européennes sont plus que jamais d’actualité. Auteur de 14 buts en 28 matchs toutes compétitions confondues, ce jeune joueur effectue la saison la plus prolifique de sa carrière. Habile balle au pied et doté d’un jeu de tête remarquable, le natif de Thiès au Sénégal fait de nouveau vibrer les tifosi d’une Viola inconstante mais redoutable. Pourtant, le parcours de cet attaquant talentueux n’a pas été simple : malgré des débuts prometteurs lors de son premier match face au Chievo Verone en 2010, Babacar n’a pas su prendre son envol. Après de nombreuses blessures et un rôle de remplaçant mal vécu depuis l’arrivée de Paulo Sousa, son actuel regain de forme arrive à point nommé pour le club toscan, désormais à un point de la place qualificative pour l’Europa League.

Un parcours semé d’embûches

Qu’il est loin le temps où Khouma Babacar était retenu pour le titre de révélation de l’année! Malgré ses 24 ans, le jeune joueur en a vu de toutes les couleurs sous le maillot de la Viola : passant d’un statut de futur grand à celui d’éternel espoir, l’attaquant a dû surmonter les blessures et les critiques. Si Vincenzo Montella lui avait accordé sa confiance, l’arrivée de Sousa sur le banc de la Fiorentina en 2015 a réduit son temps de jeu. Si étonnant que ça? pas si sûr : le recrutement de l’expérimenté Nikola Kalinic, actuel meilleur buteur du club avec 15 buts en championnat, il y a 2 ans a considérablement renforcé la concurrence au poste d’attaquant de pointe. Entre temps, Babacar n’a pas réussi à faire l’unanimité aussi bien du côté de son entraineur que de celui des supporters, impatients de voir éclore celui en qui ils mettaient beaucoup d’espoirs. Pourtant, la saison 2015-2016 de Babacar n’était pas désastreuse ; mais entre une blessure à l’adducteur droit en fin de saison et des performances en dessous de ses qualités (5 buts en 18 matchs de championnat), son avenir en Toscane semblait compromis…

Une volonté sans faille

Mais voilà, après une période de doute liée à un éventuel départ, Babacar s’est remis en question. Incapable de quitter son club de coeur, dans lequel il évolue depuis maintenant 10 ans, le jeune sénégalais affirmait il y a quelques temps à la Gazzetta dello Sport :  » je ne suis plus un enfant. Il est temps de prouver à tout le monde que je suis prêt pour un rôle de premier plan« . Propos en l’air? Ses bonnes prestations face à l’Inter (2 buts marqués) et plus récemment face à la Lazio ont très certainement tapé dans l’oeil de Sousa. Reste à savoir si Babacar peut s’affirmer comme titulaire, et ce au détriment de Kalinic. Malgré sa détermination, il semble unanime que le Sénégalais devra parfaire son niveau de jeu et surtout gagner en constance afin de prétendre à un poste de numéro 1. Pourtant, et hormis le fait que son temps de jeu (1195 minutes en Serie A) reste nettement inférieur à celui du Croate, Sousa n’a pas hésité à alterner entre Kalinic et Babacar lors des dernières rencontres, conscient de la solidité du premier et du potentiel du second. Avec un déplacement périlleux face au Napoli ce samedi, le jeune attaquant aura peut être un énorme coup à jouer. Plus motivé que jamais, Babacar peut devenir l’homme fort de la Fiorentina; à lui de Serie montrer ce qu’il vaut!

 

 

 

 

Pierrick Dujardin



Commentaires




Lire aussi

Calciomio est le premier site d'information sur le calcio et le foot italien.