Après-match : Albanie-Italie

Le dernier match de ce groupe G se solde par une victoire pour la Nazionale, grâce à un but de Candreva. La sélection albanaise de Panucci n'a pas démérité face à une Italie finalement peu inspirée.

Par Rémi Falvo publié le 09 Oct 2017

C’est la tête basse que les joueurs italiens rentrent sur la pelouse albanaise. Après leurs deux récentes sorties pour le moins ratées en Espagne (défaite 3-0) et à la maison contre la Macédoine (1 but partout), la squadra azzurra se doit d’au moins ramener la victoire d’Albanie histoire de se racheter vis à vis de son public. L’arbitre norvégien donne le coup d’envoi de la rencontre, et les composants du 4-2-4 de Ventura semblent bien plus impliqués et agressifs qu’ils ne l’avaient été vendredi. La première grosse occasion du match est pour les Italiens à la 20ème minute: Immobile est lancé en profondeur, fait jouer son physique comme il sait le faire, et tente de conclure par une frappe puissante que Berisha repousse. Les azzurri semblent plus décomplexés, et plus spontanés, à l’image de Darmian et Eder qui tentent des reprises de volée, gestes d’instincts, qui malheureusement ne font pas mouche. Le jeu des Italiens est néanmoins stéréotypé, et les ailiers abusent des centres depuis les trente mètres, qui n’aboutissent quasiment jamais à quoi que ce soit. Les 5 dernières minutes sont mouvementées: sur un contre éclair, Eder voit son centre freiné dans la surface par la main d’un Albanais, mais pas de pénalty. Le temps passe, et ça fait toujours 0-0 quand monsieur Moen renvoie tout le monde aux vestiaires.

Coup d’envoi de la deuxième mi-temps, et l’Italie continue sur sa lancée: une domination stérile, une possession pas bien ambitieuse, qui se conclue le plus souvent par le fameux débordement suivi d’un repiquage dans le centre puis frappe de Candreva et Insigne, qui en abusent vraiment. Les mauvais choix se multiplient, si bien qu’on ne voit pas comment les hommes de Ventura vont faire pour marquer un but à la sélection albanaise. Mais à la 73ème minute, l’énième centre est le bon, Spinazzola en est l’auteur, Candreva en est le bénéficiaire, il contrôle et fusille Berisha à bout portant. 1 à 0 pour la squadra. Le plus dur est fait. Un frisson survient tout de même lorsque Chiello est obligé de sortir le grand jeu sur un beau tacle plein d’à propos, éloignant le danger après un centre rasant des Albanais. La Nazionale termine le match avec maîtrise, pas de grosse prise de risque, pas de clinquant, pas de quoi s’enthousiasmer, rien n’est oublié, mais c’est déjà mieux. L’Italie sera tête de série aux barrages.

LA FEUILLE DE MATCH

Albanie – Italie 0-1

Buteurs: Candreva 73′

Albanie (4-5-1) : Berisha; Agolli – Mavraj – Ajeti – Hysaj; Grezda – Memushaj (Latifi 76′) – Basha (Lila 68′) – Lila – Roshi; Sadiku.

Italie (4-2-4) : Buffon; Spinazzola – Chiellini – Bonucci – Darmian (Zappacosta 60′); Gagliardini – Parolo; Insigne – Immobile – Eder (Gabbiadini 88′) – Candreva.

Arbitre: Svein Oddvar Moen.

Rémi Falvo

Rédacteur



Commentaires




Lire aussi

Calciomio est le premier site d'information sur le calcio et le foot italien.