Analyse des convoqués de Ventura pour affronter l’Albanie et le Pays-Bas

Giampiero Ventura a sélectionné 27 joueurs pour affronter l'Albanie en match de qualification au Mondial 2018 et les Pays-Bas en amical. De la jeunesse à tous les postes avec quelques nouveaux visages qui rayonnent cette saison en Serie A.

Par Paolo Del Vecchio publié le 20 Mar 2017

Les gardiens

Additionnez l’âge des deux gardiens remplaçants Gigio Donnarumma (18 ans) et Alex Meret (19), vous serez en dessous de celui du numéro 1 et capitaine, Gigi Buffon (39). Compte tenu de la grave blessure de Mattia Perin, destiné à faire partie des trois portiers de la Nazionale pour un certain nombre d’années, Ventura a dit stop aux gardiens seulement corrects dont la progression est déjà à son terme depuis un certain nombre d’année. Terminé les Marchetti (34), Viviano (31), Consigli et Sirigu (30), cap sur la jeunesse avec l’incontournable Donnarumma qui mérite amplement sa place, ainsi qu’au revenant Alex Meret (déjà au stage de Conte pour l’Euro), titulaire et auteur d’une belle saison en Serie B. Ces deux là feront sans aucun doute les beaux jours de la Nazionale pour les vingt prochaines années. S’il reste quelques défauts à gommer, le fait de les placer sous les ailes de Buffon leur permet d’avoir le meilleur professeur au monde pour atteindre le très très haut niveau. Aucune inquiétude sur le présent ni l’avenir, donc.

Les défenseurs

Ventura en a appelé pas moins de 10, cinq centraux et cinq latéraux. De quoi passer à une défense à quatre, comme prévu depuis un certain temps, tout en se laissant une marge de manoeuvre en cas de problème, avec une défense à trois centraux sous le coude. Chiellini laissé au repos puisque récemment blessé, ce sont les jeunes mais désormais habitués Rugani et Romagnoli qui accompagnent Bonucci et Barzagli, rien de plus logique compte tenu de leur talent, on se souvient d’ailleurs de la prestation époustouflante du Milanais face à l’Espagne. L’expérimenté Astori présent également, habitué à être la dernière roue du carrosse depuis un certain nombre d’années en Nazionale, il ne bronche pourtant jamais, toujours prêt à rendre service.

Une particularité chez les latéraux, on ne retrouve que des droitiers ! Mais hormis Zappacosta, tous les autres ont l’habitude de jouer des deux côtés. Le natif de Sora continue sur sa lancée au Torino et avait déjà montré une belle adaptation au sein de l’équipe d’Italie. De Sciglio et Darmian font désormais partie des mûrs, leur présence est plutôt logique mais il faudra vérifier l’état de forme du Mancunien qui manque de temps de jeu en Premier League. Les deux nouveaux visages se nomment D’Ambrosio et Spinazzola. Le premier a vraiment retrouvé tout son talent sous les ordres de Pioli à l’Inter mais présentait déjà d’énormes qualités lorsqu’il jouait au Torino, justement sous les ordres de l’actuel sélectionneur Giampiero Ventura. Le second explose cette saison au même titre que son Atalanta qui n’en finit plus de surprendre. Prêté par la Juventus, il évolue sur l’aile gauche du 3-5-2 de Gasperini, à voir si Ventura le considèrera plutôt comme latéral offensif ou défensif. On se dirige à priori vers la deuxième solution.

Les milieux

La seule surprise est l’absence de Marchisio, cependant compréhensible puisque pas tout à fait à 100% physiquement. Le boss De Rossi est bien là, le magnifique Verratti également, le travailleur Parolo ainsi que le jeune Gagliardini complètent le tableau. Le Romain n’offre pas toujours de grandes prestations en club ces derniers temps mais reste l’un des piliers du groupe et se montre toujours très performant sous le maillot azzurro. Le jeune interiste s’est imposé dans le XI nerazzurro dès son arrivée en janvier, espérons qu’il confirme en vue du Mondial 2018. La liste composée de quatre milieux centraux laisse penser que Ventura alignera un 4-2-4 ou un 3-4-3.

Les attaquants

Ces schémas sont confirmés dans ce secteur également puisqu’en comptant les ailiers, Ventura a sélectionné dix joueurs à vocation offensive. Les classiques Candreva, Insigne, Sansone et Bernardeschi* sont accompagnés de Verdi et Politano sur les ailes, un poste particulièrement fourni ces temps-ci. Ces deux derniers montrent d’excellentes qualités à Bologna et Sassuolo, leur convocation est une juste récompense bien qu’il leur faudra certainement un peu de temps avant de s’imposer dans cette Nazionale. Candreva et Bernardeschi ont l’avantage de jouer en tant qu’attaquants excentrés ou milieux latéraux, dans un schéma en 3-4-3 ou 3-5-2 par exemple. Sansone pourra jouer à tous les postes de l’attaque puisque son arrivée à Villarreal l’a formé au poste d’attaquant de pointe et de soutien, alors qu’il brillait sur le côté gauche à Sassuolo jusqu’à la saison dernière.

C’est également l’atout principal d’Eder, appelé une nouvelle fois alors qu’il n’est pas titulaire à l’Inter. Mais son bel Euro, plein d’abnégation et de sacrifice lui accorde encore un crédit (peut-être plus pour très longtemps). L’autre attaquant de soutien convoqué était Manolo Gabbiadini, mais sa blessure en championnat ce dimanche l’a contraint de déclarer forfait. C’est le géant numéro 29 de l’Atalanta Andrea Petagna (21 ans) prêté par le Milan qui le remplace pour ces deux confrontations face à l’Albanie et les Pays-Bas. Enfin, les incontournables Immobile et surtout Belotti seront évidemment de la partie, une paire qui représente pour l’instant 39 buts en Serie A cette saison.

Un beau groupe plein de qualité, d’expérience et de fraîcheur !

*qui devrait être forfait

Paolo Del Vecchio

Rédacteur



Commentaires




Lire aussi

Calciomio est le premier site d'information sur le calcio et le foot italien.