32ème journée : La Juventus creuse l’écart, les « petits » sauvent le spectacle, statu quo entre Romains

Par Théo Choffé publié le 16 Avr 2018

Ce fut une 32ème journée assez pauvre en buts. Pas moins de cinq 0-0 sont à signaler, mais tous ont eu un impact : tenue en échec par l’Atalanta, l’Inter perd deux points importants dans la course à la Ligue des Champions ; le match nul contre le Torino est cependant positif pour le Chievo, qui obtient un point précieux dans la course au maintien ; de même pour la Spal, qui devance d’un point la zone de relégation : son adversaire, la Fiorentina, regretta quant à elle cette belle occasion de revenir à hauteur du Milan AC (6ème). Les Rossoneri, sauvés à la dernière minute par Donnarumma, repartent de San Siro avec un point pris face au Napoli après une bonne performance d’ensemble : trop peu pour se rapprocher du podium certes, mais ce sont les Partenopei qui sont les plus perdants dans ce match : avec cette nouvelle contre-performance, ils sont désormais distancés de six points par la Juventus, vainqueur tranquille de la Sampdoria (3-0). A six journées de la fin, un tel écart semble enterrer les espoirs de Scudetto… Plus bas au classement, Sassuolo et Benevento ont sauvé la moyenne de buts avec un score de 2-2 : Cheick Diabaté, intenable, y est allé d’un nouveau doublé après celui du week-end dernier contre la Juventus, à l’instar du jeune Politano, lui aussi en grande forme. Un bon point pour Sassuolo ; Benevento est déjà condamnée mais se bat avec les honneurs. Bologna contre l’Hellas (2-0) et le Genoa contre Crotone (1-0) se sont rassurés et confortent leur place au milieu du classement : la menace de la zone rouge s’éloigne. Même son de cloche pour Cagliari grâce à sa victoire 2-1 contre l’Udinese, tandis que les hommes de Massimo Oddo continuent leur descente aux enfers : c’est leur neuvième défaite consécutive. La zone rouge n’est plus qu’à six points…

Le match de la journée

Cinquième et dernier 0-0 : ce derby romain tant attendu. L’enjeu était de taille, avec trois équipes à 60 points se disputant chèrement la troisième place. C’était l’occasion de prendre de l’avance, d’autant que l’Inter avait fait faux pas. L’AS Roma s’est montrée la plus dangereuse, en vain : Peres a touché le poteau en première mi-temps et Dzeko la barre en seconde. Ce match nul n’est qu’un statu quo : le suspens reste entier… La Lazio quant à elle relève un peu la tête après sa déconvenue européenne.

L’Italien de la journée

Matteo Politano (24 ans) est en passe de devenir le nouveau héros de Sassuolo : c’est grâce à son but que le club a obtenu un bon match nul contre le Napoli (1-1) le 31 mars ; c’est encore lui qui donne un point contre le Milan (1-1) la semaine passée ; et ce dimanche, un doublé contre Benevento pour faire remonter Sassuolo à 4 points de la zone de relégation. Et si le jeune ailier était en train de sauver le club ?

Le but de la journée

Pas le plus beau but, mais ô combien important ! Cagliari avait bien mal entamé son match en encaissant un but de Kevin Lasagna dès la 10ème minute. L’égalisation rapide de Pavoletti a rassuré le stade, mais celui-ci a vraiment explosé à 5 minutes de la fin : sur un corner millimétré du vétéran Andrea Cossu, le défenseur Luca Ceppitelli (28 ans) a surgi plus haut que tout le monde pour placer un coup de tête puissant et parfaitement placé. Trois points qui valent de l’or : ils permettent à Cagliari de remonter à la 14ème place, cinq points devant le premier relégable.

Théo Choffé

Rédacteur



Commentaires




Lire aussi

Calciomio est le premier site d'information sur le calcio et le foot italien.